Page:Œuvres de Blaise Pascal, IV.djvu/151

Cette page n’a pas encore été corrigée


ENTRETIEN AVEC SACI 47

quand on en use si mal ? Quid proderat, etc. ? dit de luy-mesme ce Saint Docteur avant sa conversion 1 . Vous estes heureux, Monsieur, de vous estre elevé au-dessus de ces personnes qu’on appelle des docteurs plongez dans l’yvresse de la science, mais qui ont le cœur vuide de la verité. Dieu a repandu dans vostre cœur d’autres douceurs et d’autres attraits que ceux que vous trouviez dans Montaigne. Il vous a rappelé de ce plaisir dangereux, a jucunditate pestifera, dit Saint Augustin, qui rend graces à Dieu de ce qu’il luy a pardonné les péchez qu’il avoit commis en goutant trop les vanitez. Saint Augustin est d’autant plus croyable en cela, qu’il estoit autrefois dans ces sentimens ; et comme vous dites de Montaigne que c’est par ce doute universel qu’il combat les heretiques de son temps, ce fut aussi par ce mesme doute des Academiciens que Saint Augustin quitta l’heresie des Manicheens. Depuis qu’il fut à Dieu, il renonça à cette vanité qu’il appelle sacrilege 2 , et fit ce qu’il dit de quelques autres. Il reconnut avec quelle sagesse Saint Paul nous avertit de ne nous pas laisser seduire par ces discours. Car il avoue qu’il y a en cela un certain agrement qui enleve : on croit quelquefois les choses veritables, seulement parce qu’on les dit eloquemment. Ce sont des viandes dangereuses, dit-il, mais que l’on sert en de beaux plats ; mais ces viandes, au lieu de nourrir le cœur, le vuident. On ressemble alors à des gens qui dorment, et qui croyent man-

______________________________________________________________

1. Confessions, I. IV, c. XVI, § 3 : Scis tu, Domine Deus meus, quia et celeritas intelligendi et disputandi acumen donum tuum est; sed non inde sacrificabam tibi. Itaque mihi non ad usum, sed ad perniciem magis valebat.... Nam quid mihi proderat bona res, non utendi bene ? — Les mots quid proderat sont répétés six fois dans ce chapitre.

2. Confessions, I. III, c. III : In quantas iniquitates distabui, et sacrilegam curiositatem secutus sum.