Page:Œuvres de Blaise Pascal, IV.djvu/145

Cette page n’a pas encore été corrigée


ENTRETIEN AVEC SACI 41

actions des hommes et des points d’histoire, tantost d’une maniere, tantost d’une autre, suivant librement sa premiere veuë, et sans contraindre sa pensée sous les regles de la raison, qui n’a que de fausses mesures ; ravy de monstrer par son exemple les contrarietez d’un mesme esprit. Dans ce genie tout libre, il luy est entierement egal de l’emporter ou non dans la dispute, ayant toujours, par l’un ou l’autre exemple, un moyen de faire voir la foiblesse des opinions ; estant 1 posté avec tant d’avantage dans ce doute universel, qu’il s’y fortifie également par son triomphe et par sa defaite.

« C’est dans cette assiette, toute flottante et chancelante qu’elle est, qu’il combat avec une fermeté invincible les heretiques de son temps, sur ce qu’ils s’asseuroient de connoistre seuls le veritable sens de l’Ecriture ; et c’est de là encore qu’il foudroie plus vigoureusement l’impieté horrible de ceux qui osent asseurer que Dieu n’est point. Il les entreprend particulierement dans l’ Apologie de Raymond de Sebonde ; et les trouvant depouillez volontairement de toute revelation, et abandonnez à leurs lumieres naturelles, toute foy mise à part, il les interroge de quelle autorité ils entreprennent de juger de cet Estre souverain qui est infiny par sa propre definition, eux qui ne con-

_____________________________________________________________

plus simples, et generales : Et encore crois-je, qu’il vaudroit mieux n’en avoir point du tout, que de les avoir en tel nombre que nous avons... En voila, qui pour tous Juges, employent en leurs causes, le premier passant, qui voyage le long de leurs montaignes... En subdivisant ces subtilitez, on apprend aux hommes d’accroistre les doutes : on nous met en train, d’estendre et diversifier les difficultez : on les allonge, on les disperse : En semant les questions et les retaillant, on fait fructifier et foisonner le Monde, en incertitude et en querelle... Je ne sçay qu’en dire: mais il se sent par experience, que tant d’interpretations dissipent la vérité, et la rompent... »

1. Posté est la leçon du manuscrit G. Tous les autres textes donnent porté.