Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/582

Cette page n’a pas encore été corrigée


APPENDICE

Epitaphe d'Estienne Pascal, composée par son fils Biaise Pascal.

Bibliothèque Nationale, ms. f. fr. 209^5, f<> 100.

Ci gît, etc.

Illustre par son grand savoir qui a esté reconnu des sça- Yants de toute l'Europe ; plus illustre encore par sa grande probité qu'il a exercée dans les charges et les emplois dont il a esté honoré ; mais beaucoup plus illustre par sa pieté exemplaire. Il a gousté de la bonne et de la mauvaise for- tune, afin qu'il fut reconnu en tout pour ce qu'il estoit. On l'a vu modéré dans la prospérité et patient dans l'adversité. Il a eu recours à Dieu dans le malheur, et luy a rendu grâces dans le bonheur. Son cœur a esté tout entier à son Dieu, à son roy, à sa famille et à ses amis. Il a eu du respect pour les grands, et de l'amour pour les petits ; et il a plu à Dieu de cou- ronner toutes les grâces de la nature, qu'il luy avoit dépar- ties, d'une grâce divine qui a fait que son grand amour pour Dieu a esté le fondement, le soutien et le comble de toutes ses autres vertus.

Toy, qui vois dans cet abbregéla seule chose qui nous reste d'une si belle vie, admire la fragilité de toutes les choses pré- sentes ; pleure la perte que nous avons faite ; rends gloire à Dieu d'avoir laissé quelque temps à la terre la jouissance de ce trésor ; et prie sa bonté de combler de sa gloire éternelle celuy qu'il avoit comblé ici bas de plus de grâces et de vertus \ue l'étendue d'une epitaphe ne permet d'en escrire.

Ses enfants accablez de douleur ont fait poser cette epi- taphe en ce lieu, qu'ils ont composée de l'abondance du cœur, pour rendre hommage à la vérité et ne paroistre pas ingrats envers Dieu.

�� �