Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/435

Cette page n’a pas encore été corrigée


LETTRE DE PIERRE CHANUT A FLORIN PERIER 413

quelque ouverture de conséquence pour la Physique ; je me tiendrois heureux que nostre Septentrion luy donnât quelques Observations qui peussent aider sa spéculation ; elles me seront d'autant plus chères, que par leur moyen je vous écriray plus souvent que je suis, Monsieur, votre tres-humble et obéissant serviteur,

Ghanut.

�� �