Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/422

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
402
ŒUVRES

manieres differentes l’invention principale et le mouvement essentiel consistent en ce que chaque rouë ou verge d’un ordre faisant un mouvement de dix figures arithmetiques, fait mouvoir sa prochaine d’une figure seulement. Apres tous lesquels essais, auxquels il a employé beaucoup de temps et de frais, il seroit enfin arrivé à la construction d’un modele achevé qui a été reconnu infaillible par les plus doctes mathematiciens de ce temps, qui l’ont universellement honoré de leur approbation et estimé tres-utile au public. Mais, d’autant que ledit instrument peut estre aisement contrefait par des ouvriers, et qu’il est neanmoins impossible qu’ils parviennent à l’executer dans la justesse et perfection necessaires pour s’en servir utilement, s’ils n’y sont conduits expressement par ledit Sr Pascal, ou par une personne qui ait une entiere intelligence de l’artifice de son mouvement, il seroit à craindre que, s’il etoit permis à toute sorte de personnes de tenter d’en construire de semblables, les defauts qui s’y rencontreroient infailliblement par la faute des ouvriers, ne rendissent cette invention aussi inutile qu’elle doit estre profitable estant bien executée. C’est pourquoi il desireroit qu’il nous plût faire defenses à tous artisans, et autres personnes, de faire ou faire faire ledit instrument sans son consentement, nous suppliant, à cette fin, de lui accorder nos lettres sur ce necessaires. Et parce que ledit instrument est maintenant à un prix excessif qui le rend, par sa cherté, comme inutile au public, et qu’il espere le reduire à moindre prix et tel qu’il puisse avoir cours, ce qu’il pretend faire par l’invention d’un mouvement plus simple et qui opere neanmoins le mesme effet, à la recherche duquel il travaille continuellement, et en y stylant peu à peu les ouvriers encore peu habituez, lesquelles choses dependent d’un temps qui ne peut estre limité ; À ces causes, desirant gratifier et favorablement traitter ledit Sr Pascal fils, en consideration de sa capacité en plusieurs sciences, et surtout aux Mathematiques, et pour l’exciter d’en communiquer de plus en plus les fruits à nos sujets, et ayant egard au notable soulagement que cette machine doit apporter à ceux qui