Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/304

Cette page n’a pas encore été corrigée


288 ŒUVRES

et demi de l'extrémité supérieure ; j'ai achevé de remplir le tube avec de l'eau. Lorsque le tube est renversé, le mercure est en bas, l'eau est au-dessus, puis au sommet du tube un espace vide en apparence. Mais du mercure montent d'in- nombrables bulles ; si on incline le tube, ces bulles se réu- nissent en une seule, qui n'occupe plus qu'un très petit vo- lume. Cette expérience m'a fait soupçonner que nous étions en présence de l'air qui se dilate dès qu'il ne rencontre plus d'obstacle * .

3° Pour observer directement cette dilatation spontanée de l'air qui contraste si curieusement avec l'inertie de l'eau, je n'ai versé de mercure dans le tube que jusqu'à un pouce et demi du bord, et j'ai assisté à la montée des bulles d'air dans le sommet du tube. Quelques gouttes seules étaient vi- sibles, à cause de l'opacité du mercure. Aussi, afin de dé- montrer que les bulles étaient innombrables, j'ai introduit dans le tube, avec le mercure, de l'air et de l'eau.

C'est ici que se place une observation paradoxale ; à quan- tité égale, l'air fait baisser le mercure beaucoup plus que l'eau^. Mersenne écrit à Constantyn Huygens, le 2 mai 1648 : « Nous avons aussi trouvé qu'un doigt d'air pur dans le vuide feroit baisser le vif argent d'un doigt, au lieu qu'un doigt d'eau mis dans le mesme vuide, ne le feroit baisser que

de — de doigt^. » i4

��1. Roberval observe l'effet des bulles d'air dissoutes dans l'eau; la présence de ces bulles avait été soupçonnée lors des premières expé- riences de Pascal (Vide supra, p. 72).

2. Cf. Gravitas comparata,ip. 55 : « Quare hydrargyrus in tubô sub aëre inferius, quam sub aquâ, descendit ? — Resp. Quia multô facilior est œtheris cum aëre, quàm cum aquà, permistio. »

3. Œuvres de Christiaan Huygens, t. I, 1888, p. 91. — Le P. Mersenne rapporte une nouvelle observation dans la lettre à Hevelius du ler juin 1648 (infra, p. 802) et dans le Liber novus prselusorius : (c Experior altitudinem novem digitorum aëris, digitos mercurii 10 deprimere, cùm aquae novem digitorum altitude solo digito mercurium inferius dejiciat. »

�� �