Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, II.djvu/22

Cette page n’a pas encore été corrigée


6 ŒUVRES

de telle façon que le tube se remplît de nouveau entièrement en absorbant pour ainsi dire le Mercure contenu dans le vase : « Hanc objectionem proposuit et accuratissimo experi- mento illustravit nobilissimus et in omni scientiarum génère plus quam ejus œtas pati videretur versatissimus adolescens dominus Pascal illustrissimi et doctissimi patris non degener filius. Advocavit testes viros hujus urbis doctissimos. Quilibet ut voluit respondit. Placuit admodumobjectio*... »

Dans le Discours du Vuide ^ qu'il écrivit en réponse à la dissertation latine de Jacob Pierius, Guifîart revient sur ces entretiens où « chacun [raisonnoi^] diversement sur les sujets qui se presentoient et où [l'on se trouvoit] également distrait, parles yeux et les oreilles^ ». Il insiste « sur une question qui fut proposée aux expériences de Mr Pascal » et qui com- plète d'une façon curieuse le récit de Pierius.

« Si l'on supposoit une sarbatane d'une très insigne hauteur toute vuide, excepté qu'en la partie d'en bas, il y eust deux pieds deux poulces de vif argent, et qu'elle fust mise dans un canal si grand, qu'il peust contenir une suffisante quantité de vif argent, assavoir di-je en l'inclinant de sorte qu'elle approchast de la tangente de la terre et par conséquent pro- longée extraordinairement, comme seroit la diagonale d'un parallélogramme de mille huit cent lieues Françoises, si elle se rempliroit suffisamment à ce que la perpendiculaire tirée de la partie supérieure du vif argent du dedans de la sarba-

��I. P. 2 ; cf. dans l'écrit de i648, p. ii.

3. Discours du Vuide sur les expériences de Monsieur Paschal et le traicté de M Pierius, auquel sont rendues les raisons des mouvements des Eaux, de la génération du Feu et des Tonnerres, de la violence et des ejfects de la poudre à canon, de la vitesse et du poids augmenté par la cheute des corps graves, par P. Guiffart, Docteur en Médecine, Agrégé au Collège de Rouen. A Rouen, chez Jacques Besongne, dans la Cour du Palais, MDGXLVII, 266 p. plus Dédicace, Épigrammes et Table. Achevé d'Imprimer, le 39 Aoust 1647. (Bibl. Nat. R. i3 5i3), privi- lège du 20 Avril.

3. P. 8.

�� �