Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/435

Cette page n’a pas encore été corrigée


RÉGIT DE DEUX CONFÉRENCES 379

ment que cette raison de ne debvoir pas estre corrompu ne sembloit pas estre ^ suffisante pour constituer une espèce à part ; et pour preuve de cela on luy dit qu'Adam n'eust pas esté corrompu s'il n'eust paspesché, et que neantmoins il estoit animal et qu'il ne faisoit pas une autre espèce que nous, ou plustost n'estoit pas d'une autre espèce devant qu'il eust péché de celle de laquelle il etoit après son pes- (.}^é. — Il respondit qu'Adam eust esté corrompu. — On luy dit qu'il estoit de la foy qu'Adam ne fust pas mort s'il n'eust pas péché, et que cela estoit defmy contre les Pelagiens ; on luy allégua entre autres le concile de Millevit-, où il est desfmi qu'Adam ne fut pas mort necessitate natiirœ, mais qu'il a esté fait mortel peccati merito^. — Il dit qu'il y avoit necessitate naturœ, ce qui estoit seullement pour monstrer qu'il ne fut pas mort contre son inclination et par contrainte, mais qu'il fut mort vo- lontairement. — Cette explication ne contenta personne, et on luy dit qu'il estoit facille de monstrer que le concilie se debvoit entendre autrement. Quelqu'un luy opposant im passage formel de saint Augustin, où il disoit qu'Adam ne fust mort en aucune façon, il dit qu'il ne discutoit jamais sur les passages des Pères, sy on* n'avoitle livre, et que jamais il ne respondoit à des authorités que quand il en avoit veu le commencement et la suitte. Ce qui

��1. [distante.]

2. Voir Concilium Milevitamm II (tenu l'an /ti6 dans la ville de Milevit, en Numidie), Canon I : « Placuit ergo omnibus episcopis, qui fuerunt in hac sancta synodo, constituere haec quee in praesenti concilie dcfinita sunt : Ut quicunque dicit, Adam primum hominem mortalem factum, ut sive peccaret, sive non peccaret, moreretur in corpore, hoc est de corpore exire, non peccati merito, sed necessitate naturae, anathema sit.»

3. [Ce gui estoit seullement pour monstrer.]

4. n'en surcharge.

�� �