Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/340

Cette page n’a pas encore été corrigée


ŒUVRES

Tout est dans l'instabilité;

La plus ferme félicité

Se perd dès qu'elle est descouverte ;

Et vous mesme enfin quelque jour*

Ferez pleurer pour votre perte

Ceux qui pleurent pour votre amour.

Ce n'est pas que par mon discours Je prétende arrester le cours D'une tristesse raisonnable ; Moi mesme j'ai part au malheur, Et par une pitié louable J'accompagne votre douleur.

J'excuse votre desplaisir,

En ce qu'il ne pouvoit choisir

Une matière plus illustre.

Chloris fut chef d'oeuvre des cieux,

Et c'est en son cinquième^ lustre

Que le destin l'oste à nos yeux.

Mais ce qui peut mieux excuser La douleur que vous peut causer Sa perte trop inopinée, C'est qu'en mourant le ciel voulut Que son hérésie obstinée Laissât douter de son salut.

Mais non : sans doute qu'à la mort Son esprit devenu plus fort

��I. F... : « Et mesme vous enfin un jour. » a. Sercy : « huitième. »

�� �