Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/224

Cette page n’a pas encore été corrigée


176 ŒUVRES

provient d'une opinion erronée sur la nature du centre de gravité. La plupart des mécaniciens du Moyen-Age et de la Re- naissance avaient inconsciemment confondu le centre de gravité et le centre des forces parallèles. Cette confusion n'a pas d'in- convénients si l'on regarde les forces de la pesanteur comme parallèles. Mais précisément les raisonnements de Fermât sup- posent ces forces concourantes. D'où une série de difficultés qui amènent le géomètre de Toulouse à adopter du centre de gravité une définition toute scolastlque : « Nous défini- rons désormais le centre de gravité de la manière suivante : Un point placé à l'intérieur d'un corps tel que le corps de- meurerait en équilibre indifférent si ce point était uni au rentre de la Terre. » (Œav. de Fermât, II, p. 20.)

Roberval et Etienne Pascal s'élèvent contre de tels princi- pes : ils montrent que les conséquences qu'en a tirées Fermât sont contraires aux règles les plus élémentaires de la composi- tion des forces.

�� �