Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/102

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
54
BIOGRAPHIES

que la Mathematique donnoit des moyens de faire des figures infailliblement justes, il se mit luy mesme à rêver, à ses heures de recreation ; et estant seul dans une salle où il avoit accoutumé de se divertir, il prenoit du charbon, et faisoit des figures sur des careaux, cherchant le moyen par exemple, de faire un cercle parfaitement rond, un triangle dont les costez et les angles fussent choses semblables. Il trouvoit tout cela luy seul ; ensuite il cherchoit les proportions des figures entre elles. Mais comme le soin de mon pere avoit esté si grand de luy cacher toutes ces choses, il n’en savoit pas mesme les noms, il fut contraint luy mesme de s’en faire, il appeloit un cercle un rond, une ligne une barre, et ainsy des autres. Aprez ces noms il se fit des axiomes, et enfin il fit des demonstrations parfaittes ; et comme l’on va de l’un à l’autre dans ces choses, il passa et poussa ses recherches si avant, qu’il en vint jusques à la trente deuxieme proposition du premier livre d’Euclide. Comme il en estoit là dessus, mon pere entra par hasard dans le lieu où il estoit, sans que mon frere l’entendit : il le trouva si fort appliqué, qu’il fut longtemps sans s’appercevoir de sa venüe. On ne peut dire lequel fut le plus surpris ; ou le fils, de voir son pere, à cause de la deffence expresse qu’il luy en avoit faite ; ou le pere, de voir son fils au milieu de toutes ces choses. Mais la surprise du pere fut bien plus grande, lorsque luy ayant demandé ce qu’il faisoit, il luy dit qu’il cherchoit telle chose, qui étoit la trente deuxieme proposition du premier Livre d’Euclide[1]. Mon pere luy demanda ce qui l’avoit fait penser à chercher cela. Il luy

  1. C’est la proposition qui est si souvent employée comme type du théorème de géométrie : La somme des angles d’un triangle est égale à deux angles droits.