Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres complètes de Jean-Jacques Rousseau - II.djvu/805

Cette page n’a pas encore été corrigée


tiques sur le luxe et le goût bizarre qui régnent dans les jardins des riches. Idée des jardins de la Chine. Ridicule enthousiasme des amateurs de fleurs. La passion de Saint-Preux pour Mme de Wolinar se change tout a coup en admiration pour ses vertus. xxx

Lettre XII. — De Mme de Wolmar à Mme d’Orbe. Caractère de M. de Wolmar, instruit même avant son mariage de tout ce qui s’est passé entre sa femme et Saint-Preux. Nouvelles preuves de son entière confiance en leur vertu. M. de Wolmar doit s’absenter pour quelque temps. Sa femme demande conseil à sa cousine pour savoir si elle exigera ou non que Saiut-Preux accompagne son mari. xxx

Lettre XIII. — Réponse de Mme d’Orbe à Mme de Wolmar. Elle dissipe les alarmes de sa cousine au sujet de Saint-Preux, et lui dit de prendre contre ce philosophe toutes les précautions superflues qui lui auroient été jadis si nécessaires. xxx

Lettre XIV. — De M. de Wolmar à Mme d’Orbe. Il lui annonce son départ, et l’instruit du projet qu’il a de confier l’éducation de ses enfans à Saint-Preux ; projet qui justifie sa conduite singulière à l’égard de sa femme et de son ancien Amant. Il informe sa cousine des découvertes qu’il a faites de leurs vrais sentiments, et des raisons de l’épreuve à laquelle il les met par son absence. xxx

Lettre XV. De Saint-Preux à Milord Edouard. Affliction de Mme de Wolmar. Secret fatal qu’elle révèle à Saint-Preux, qui ne peut pour le présent en instruire son ami. xxx

Lettre XVI. De Mme Wolmar à son mari. Elle lui reproche de jouir durement de la vertu de sa femme. xxx

Lettre XVII. De Saint-Preux à Milord Edouard. Danger que courent Mme de Wolmar et Saint-Preux sur le lac de Genève. Ils parviennent à prendre terre. Après le dîner, Saint-Preux mène Mme de Wolmar dans la retraite de Meillerie, où jadis il ne s’occupoit que de sa chère Julie. Ses transports à la vue des anciens monumens de sa passion. Conduite sage et prudente de Mme de Wolmar. Ils se rembarquent pour revenir à Clarens. Horrible tentation de Saint Preux. Combat intérieur qu’éprouve son amie. Ibid.

CINQUIÈME PARTIE.


Lettre Premiere de Milord Edouard à St-Preux. Conseils et reproches. Éloge d’Abauzit, citoyen de Genève. Retour prochain de Milord Edouard. xxx

Lettre II. De St-Preux à Milord Edouard. Il assure à son ami qu’il a recouvré la paix de l’âme ; lui fait un détail de la vie privée de M. et de Mme de Wolmar, et de l’économie avec laquelle ils font valoir leurs biens, et administrent leurs revenus. Critique du luxe de magnificence et de vanité. Le paysan doit rester dans sa condition. Raisons de la charité qu’on doit avoir pour les mendiants. Égards dus à la vieillesse. vieillesse. xxx

Lettre III. De Saint-Preux à milord Edouard. Douceur de recueillement dans une assemblée d’amis. Éducation des fils de M. et de Mme de Wolmar. Critique judicieuse de la manière dont on élève ordinairement les enfans. xxx

Lettre IV. De milord Edouard à Saint-Preux. Il lui demande l’explication des chagrins secrets de Mme de Wolmar, desquels Saint-Preux lui avoit parlé dans une lettre qui n’a pas été reçue. xxx

Lettre V. De Saint-Preux à milord Edouard. Incrédulité de M. de Wolmar, cause des chagrins secrets de Julie. xxx

Lettre VI. De Saint-Preux à milord Edouard. Arrivée de Mme d’Orbe avec sa fille chez M. de Wolmar. Transports et fêtes à l’occasion de celte réunion. xxx

Lettre VII. De Saint-Preux à milord Edouard. Ordre et gaielé qui régnent chez M. de Wolmar dans le temps des vendanges. Le baron d’Étange et Saint-Preux sincèrement réconciliés. xxx

Lettre VIII. De Saint-Preux à M. de Wolmar. Saint-Preux parti avec milord Edouard pour Rome. Il témoigne à M. de Wolmar la joie où il est d’avoir appris qu’il lui destine l’éducation de ses enfans. xxx

Lettre IX. De Saint-Preux à Mme d’Orbe. Il lui rend compte de la première journée de son voyage. Nouvelle foiblesse de son cœur. Songe funeste. Milord Edouard le ramène à Clarens pour le guérir de ses craintes chimériques. Sûr que Julie est en honne santé, Saint-Preux repart sans la voir. xxx

Lettre X. De Mme d’Orbe à Saint-Preux. Elle lui reproche de ne s’être pas montré aux deux cousines. Impression que fait sur Claire le rêve de Saint-Preux. xxx

Lettre XI. De M. de Wolmar à St-Preux. Il le plaisante sur son rêve, et lui fait quelques