Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres complètes de Jean-Jacques Rousseau - II.djvu/803

Cette page n’a pas encore été corrigée


Lettre XXIII, de l’amant de Julie à madame d’Orbe 469 Description critique de l’Opéra de Paris.

Lettre XXIV, de Julie 483

Elle informe son amant de la manière dont elle s’y est prise pour avoir le portrait qu’elle lui a envoyé.

Lettre XXV, à Julie 486

Critique de son portrait. Son amant le fait réformer.

Lettre XXVI, à Julie 491

Son amant conduit, sans le savoir, chez des femmes du monde. Suite. Aveu de son crime. Ses regrets.

Lettre XXVII, de Julie 497

Elle reproche à son amant ses sociétés et sa mauvaise honte comme les premières causes de sa faute ; lui conseille de remplir sa fonction d’observateur parmi le bourgeois et même le bas peuple ; se plaint de la différence entre les relations frivoles qu’il lui envoie, et celles beaucoup meilleures qu’il adresse à M. d’Orbe.

Lettre XXVIII, de Julie 511

Les lettres de son amant surprises par sa mère.