Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres complètes de Jean-Jacques Rousseau - II.djvu/802

Cette page n’a pas encore été corrigée


lui parler de sa vie. Impression que cet ordre fait sur le coeur de Julie. Elle remet à sa cousine le soin d’éloigner son amant.

Lettre LXIV, de Claire à M. d’Orbe 300 Elle l’instruit de ce qu’il faut d’abord faire pour préparer le départ de l’amant de Julie.

Lettre LXV, de Claire à Julie 303

Détail des mesures prises avec M. d’Orbe et milord Édouard pour le départ de l’amant de Julie. Arrivée de cet amant chez Claire, qui lui annonce la nécessité de s’éloigner. Ce qui se passe dans son coeur. Son départ.


Lettre

Première, à Julie 317

Reproches que lui fait son amant en proie aux peines de l’absence.

Lettre II, de milord Édouard à Claire 321 Il l’informe du trouble de l’amant de Julie, et promet de ne point le quitter qu’il ne le voie dans un état sur lequel il puisse compter.

Fragments joints à la lettre précédente 328 L’amant de Julie se plaint que l’amour et l’amitié le séparent de tout ce qu’il aime. Il soupçonne qu’on lui a conseillé de l’éloigner.

Lettre III, de milord Édouard à Julie 330 Il lui propose de passer en Angleterre avec son amant pour l’épouser, et leur offre une terre qu’il a dans le duché d’Yorck.

Lettre IV, de Julie à Claire 335

Perplexités de Julie, incertaine si elle acceptera ou non la proposition de milord Édouard. Elle demande conseil à son amie.

Lettre V. Réponse 339

Claire témoigne à Julie le plus inviolable attachement, et l’assure qu’elle la suivra partout, sans lui conseiller néanmoins d’abandonner la maison paternelle.

Billet de Julie à Claire 346

Julie remercie sa cousine du conseil qu’elle a cru entrevoir dans la lettre précédente.

Lettre VI, de Julie à milord Édouard 347 Refus de la proposition qu’il lui a faite.

Lettre VII, de Julie 351

Elle relève le courage abattu de son amant, et lui peint vivement l’injustice de ses reproches. Sa crainte de contracter des noeuds abhorrés et peut-être inévitables.

Lettre VIII, de Claire 358

Elle reproche à l’amant de Julie son ton grondeur et ses mécontentements, et lui avoue qu’elle a engagé sa cousine à l’éloigner et à refuser les offres de milord Édouard.

Lettre IX, de milord Édouard à Julie 360 L’amant de Julie plus raisonnable. Départ de milord Édouard pour Rome. Il doit à son retour reprendre son ami à Paris, l’emmener en Angleterre, et dans quelles vues.

Lettre X, à Claire 362

Soupçons de l’amant de Julie contre milord Édouard. Suites. Eclaircissement. Son repentir. Son inquiétude causée par quelques mots d’une lettre de Julie.

Lettre XI, de Julie 369

Elle exhorte son amant à faire usage de ses talents dans la carrière qu’il va courir, à n’abandonner jamais la vertu, et à n’oublier jamais son amante ; elle ajoute qu’elle ne l’épousera point sans le consentement du baron d’Etange, mais qu’elle ne sera point à un autre sans le sien.

Lettre XII, à Julie 379

Son amant lui annonce son départ.

Lettre XIII, à Julie 380

Arrivée de son amant à Paris. Il lui jure une constance éternelle, et l’informe de la générosité de milord Édouard à son égard.

Lettre XIV, à Julie 386

Entrée de son amant dans le monde. Fausses amitiés. Idée du ton des conversations à la mode. Contraste entre les discours et les actions.

Lettre XV, de Julie 394

Critique de la lettre précédente. Prochain mariage de Claire.

Lettre XVI, à Julie 401

Son amant répond à la critique de sa dernière lettre. Où et comment il faut étudier un peuple. Le sentiment de ses peines. Consolation dans l’absence.

Lettre XVII, à Julie 409

Son amant tout-à-fait dans le torrent du monde. Difficultés de l’étude du monde. Soupers priés. Visites. Spectacles.

Lettre XVIII, de Julie 428

Elle informe son amant du mariage de Claire, prend avec lui des mesures pour continuer leur correspondance par une autre voie que celle de sa cousine ; fait l’éloge des François ; se plaint de ce qu’il ne lui dit rien des Parisiennes ; invite son ami à faire usage de ses talents à Paris ; lui annonce l’arrivée de deux épouseurs, et la meilleure santé de madame d’Etange.

Lettre XIX, à Julie 438

Motif de la franchise de son amant vis-à-vis des Parisiens. Par quelle raison il préfère l’Angleterre à la France pour y faire valoir ses talents.

Lettre XX, de Julie 441

Elle envoie son portrait à son amant, et lui annonce le départ des deux épouseurs.

Lettre XXI, à Julie 442

Son amant lui fait le portrait des Parisiennes.

Lettre XXII, à Julie 465

Transports de l’amant de Julie à la vue du portrait de sa maîtresse.