Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres complètes de Blaise Pascal Hachette 1871, vol1.djvu/432

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pour cela que le Seigneur dit ces choses : Voici, mes serviteurs seront rassasiés, et vous languirez de faim ; mes serviteurs seront dans la joie, et vous dans la confusion ; mes serviteurs chanteront des cantiques de l’abondance de la joie de leur cœur, et vous pousserez des cris et des hurlemens de l’affliction de votre esprit. Et vous laisserez votre nom en abomination à mes élus. Le Seigneur vous exterminera, et nommera ses serviteurs d’un autre nom dans lequel celui qui sera béni sur la terre sera béni en Dieu, etc. Parce que les premières douleurs sont mises en oubli. Car voici : je crée de nouveaux cieux et une nouvelle terre, etles choses passées ne seront plus en mémoire et ne reviendront plus en la pensée. Mais vous vous réjouirez à jamais dans les choses nouvelles que je crée ; car je crée Jérusalem qui n’est autre chose que joie, et son peuple réjouissance ; et je me plairai en Jérusalem et en mon peuple, et on n’y entendra plus de cris et de pleurs. Je l’exaucerai avant qu’il demande ; je les ouïrai quand ils ne feront que commencer à parler ; le loup et l’agneau paîtront ensemble, le lion et le bœuf mangeront la même paille ; le serpent ne mangera que la poussière, et on ne commettra d’homicide ni de violence en toute ma sainte montagne. » — lvi : « Et que les étrangers qui s’attachent à moi ne disent point : Dieu me séparera d’avec son peuple. Car le Seigneur dit ces choses : Quiconque gardera mes sabbats, et choisira de faire mes volontés, et gardera mon alliance, je leur donnerai place dans ma maison, et je leur donnerai un nom meilleur que celui que j’ai donné à mes enfans : ce sera un nom éternel qui ne périra jamais. » — lix : « C’est pour nos crimes que la justice s’est éloignée de nous. Nous avons attendu la lumière et nous ne trouvons que les ténèbres ; nous avons espéré la clarté et nous marchons dans l’obscurité ; nous avons tâté contre la muraille comme des aveugles ; nous avons heurté en plein midi comme au milieu d’une nuit, et comme des morts en des lieux ténébreux. Nous rugirons tous comme des ours, nous gémirons comme des colombes. Nous avons attendu la justice, et elle ne vient point ; nous avons espéré le salut, et il s’éloigne de nous. » — lxvi, 18 : « Mais je visiterai leurs œuvres et leurs pensées quand je viendrai pour les assembler avec toutes les nations et les peuples ; et ils verront ma gloire. Et je leur imposerai un signe, et de ceux qui seront sauvés j’en enverrai aux nations, en Afrique, en Lydie, en Italie, en Grèce et aux peuples qui n’ont point ouï parler de moi et qui n’ont point vu ma gloire ; et ils amèneront vos frères. »

Réprobation du temple. Jér., vii : Allez en Silo, où j’avois établi mon nom au commencement, et voyez ce que j’y ai fait à cause des péchés de mon peuple. Et maintenant, dit le Seigneur, parce que vous avez fait les mêmes crimes, je ferai de ce temple où mon nom est invoqué, et sur lequel vous vous confiez, et que j’ai moi-même donné à vos prêtres, la même chose que j’ai faite de Silo. (Car je l’ai rejeté, et me suis fait un temple ailleurs.) Et je vous rejetterai loin de moi, de la même manière que j’ai rejeté vos frères les enfans d’Éphraïm. Ne priez donc point pour ce peuple. (Rejetés sans retour.) — 21 : « A quoi vous sert-il d’ajouter sacrifice sur sacrifice ? Quand je retirai vos pères hors d’Égypte, je ne leur parlai pas des sacrifices et des holocaustes ; je ne