Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres complètes de Blaise Pascal Hachette 1871, vol1.djvu/399

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



69.

Certains auteurs, parlant de leurs ouvrages, disent : « Mon livre. mon commentaire, mon histoire, etc. » Ils sentent leurs bourgeois qui ont pignon sur rue, et toujours un « chez moi » à la bouche. Ils feroient mieux de dire : « Notre livre, notre commmentaire, notre histoire, etc., » vu que d’ordinaire il y a plus en cela du bien d’autrui que du leur.


70.

J’aime la pauvreté, parce que Jésus-Christ l’a aimée. J’aime les biens, parce qu’ils donnent le moyen d’en assister les misérables. Je garde fidélité à tout le monde. Je ne rends pas le mal à ceux qui m’en font ; mais je leur souhaite une condition pareille à la mienne, où l’on ne reçoit pas de mal ni de bien de la part des hommes. J’essaye d’être juste, véritable, sincère et fidèle à tous les hommes, et j’ai une tendresse de cœur pour ceux que Dieu m’a unis plus étroitement ; et soit que je sois seul, ou à la vue des hommes, j’ai en toutes mes actions la vue de Dieu qui doit les juger, et à qui je les ai toutes consacrées. Voilà quels sont mes sentimens ; et je bénis tous les jours de ma vie mon Rédempteur qui les a mis en moi, et qui, d’un homme plein de foiblesse, de misère, de concupiscence, d’orgueil et d’ambition, a fait un homme exempt de tous ces maux par la force de sa grâce, à laquelle toute la gloire en est due, n’ayant de moi que la misère et l’erreur.


71.

La nature a des perfections pour montrer qu’elle est l’image de Dieu ; et des défauts, pour montrer qu’elle n’en est que l’image.


72.

Les hommes sont si nécessairement fous, que ce seroit être fou par un autre tour de folie, de ne pas être fou.


73.

Otez la probabilité, on ne peut plus plaire au monde : mettez la probabilité, on ne peut plus lui déplaire.


74.

L’ardeur des saints à rechercher et pratiquer le bien étoit inutile, si la probabilité est sûre.


75.

Pour faire d’un homme un saint, il faut bien que ce soit la grâce ; et qui en doute ne sait ce que c’est que saint et qu’homme.


76.

On aime la sûreté. On aime que le pape soit infaillible en la foi, et que les docteurs graves[1] le soient dans les mœurs, afin d’avoir son assurance.


77.

Il ne faut pas juger de ce qu’est le pape par quelques paroles des Pères, comme disoient les Grecs dans un concile, règle importante, mais par les actions de l’Église et des Pères, et par les canons.


78.

Le pape est premier. Quel autre est connu de tous ? Quel autre est

  1. Voir, sur les docteurs graves, la cinquième Provinciale, ci-dessus, p. 50.