Livre:Stanley - Comment j'ai retrouvé Livingstone, version abrégée Belin de Launay, 1876.djvu

Stanley - Comment j'ai retrouvé Livingstone, version abrégée Belin de Launay, 1876.djvu
TitreComment j’ai retrouvé Livingstone Voir l'entité sur Wikidata
Sous-titreVersion abrégée
AuteurHenry Morton Stanley Voir l'entité sur Wikidata
TraducteurHenriette Loreau Voir l'entité sur Wikidata
ÉditeurJules Belin de Launay Voir l'entité sur Wikidata
Maison d’éditionLibrairie Hachette et Cie
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1876
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages

TABLE DES MATIERES



Chap. I. — De Madrid à baganoro. — M. J. Gordon Bennett fils, directeur du New york Herald, m’envoie à la recherche du docteur D. Livingstone. — J’arrive à Zanzibar. — L’île et la ville. — C’est le grand marché de l’Afrique orientale. — Opinion du consul Kirk sur l’illustre voyageur. — J’achète la cargaison et fais construire une charrette. — Formation de la caravane, qui comprend deux blancs : Shaw et Farquhar. — Embarquement à Zanzibar. — Mauvais début de Shaw 1

Chap. II. — De l’océan indien à Vougér-engeri.— Débarquement dans la Mrima. — Écoles des Jésuites à Bagamoyo. — Malveillance des fonctionnaires du séïd de Zanzibar. — Hadji Pallou, le bon jeune homme arabe. — Départ tardif de la caravane adressée par le consul Kirk à D. Livingstone. — Départs successifs des cinq bandes composant l’expédition du New-York Herald. — Nous passons le Kingani. —Retards causés par notre quatrième bande. — La tchoufoua ou tsetsé. — Partie de chasse terminée’dans un fourré d’épines. — Mort de mes deux chevaux. — L’Ougérengeri arrose un vrai parc. — Simbamouenni. — Refus de payer deux fois le tribut à la reine 15

Chap. III — De Simbamouenni à Couihara. — Pendant la masica, l’Ougérengeri forme d’affreux bourbiers. — La vallée de la Macata n’est qu’un marais. — La reine de Simbamouenni essaye de m’extorquer un second tribut. — Inondation de la Roudchoua. — Rennéco. — Farquhar à Kiora. — Fin de ma charrette. — Lac du Gombo. — Querelle avec Shaw. — Farquhar est laissé à Mpouapoua. — Dans le Marenga-Mkali, plusieurs caravanes se joignent à la nôtre. — Cheik Hamed en reçoit la direction. — Sensation produite dans le Gogo septentrional par l'arrivée d’un homme blanc. —Le droit de


passage. — Le Moucondoucou. — Le Gnanzi ou Mgounda-Mkali. — Extravagance de Hamed, — Ruines de Mgongo-Tembo et de Roubouga. — Arrivée dans le pays de Gnagnembé, district du Mouézi 33

Chap. xv. — Séjour à Couihara. — Bon accueil des Arabes établis à Tabora. — C’est le nom actuel de Cazê. — Je m’installe à Couihara. — Guerre contre Mirambo. — La caravane envoyée par le consul Kirk est jointe à la mienne. — Défaite des Arabes dans la forêt d’Ouillancourou. — Je refuse de continuer de prendre part à la guerre. — Nouvelles de Livingstone. — Farquhar est mort. — Mirambo brûle Tabora. — Il est défait à Mfouto. — Malgré un découragement passager, je veux retrouver Livingstone 58

Chap. v. — De Couihara au Tanguégnica. — Départ de Couihara. — Shaw voudrait bien y rester. — Chaîne à esclaves pour les déserteurs. — Je consens à renvoyer Shaw à Couihara. — Pays de Gounda. — La nuit au camp. — Visite du chef de Magnéra et de ses officiers. — Le paradis des chasseurs près du Gombé méridional. — Déception d’un crocodile. — Rébellion de mes gens qui ne voudraient pas quitter ce beau pays. — Sélim, l’Arabe chrétien. — L’oiseau du miel. — Les pêches du Conongo. — Les éléphants. — Ravitaillement à Mréra. — Les fourmilières des termites. — Le Zavira est ruiné. — Un léopard mis en fuite par la voix de nos ânes. — Le Rousahoua, district du Caouendi. — Après Itaga, les difficultés se renouvellent. — Village du fils de Nzogéra, dans le Vinza. — Marais du Malagarazi. — Exactions de Kiala, — Nouvelles de Livingstone. — Exactions du chef de Cahouanga, du roi de l’Ouhha et du chef de Cahirigi. — Il y en a encore cinq sur notre route. — Nous nous esquivons de l’Ouhha. — On a peur de nous à Niamtaga. — Hourra ! Tanguégnica ! — C’est bien Livingstone que je rencontre et qui prétend que je lui ai rendu la vie 73


Chap. VI. — Livingstone et ses découvertes. — D. Livingstone et moi nous projetons d’aller étudier l’extrémité septentrionale du Tanguégnica. — Le Docteur amasse des travaux et des études considérables. — Son caractère est excellent. — Il s’est fait un devoir de ne revenir en Europe qu’après avoir achevé la tâche qu’il s’est donnée. — Sa religion est toute de charité. — Sommaire des découvertes qu’il a faites entre mars 1866 et octobre 1871. — Désertion et mensonge des Anjouannais. — Le Cazcmbé et la reine sa femme..— Page:Stanley - Comment j'ai retrouvé Livingstone, version abrégée Belin de Launay, 1876.djvu/289

Page:Stanley - Comment j'ai retrouvé Livingstone, version abrégée Belin de Launay, 1876.djvu/290