Ouvrir le menu principal

Livre:Michelet - OC, Histoire de France, t. 15.djvu

Michelet - OC, Histoire de France, t. 15.djvu
TitreŒuvres complètes de J. Michelet
VolumeHistoire de France
AuteurJules Michelet Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu d’éditionParis
Année d’éditions.d. (1893-1898)
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série

Pages

- - - - - - np np np np 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 - - - - - -

TABLE DES MATIÈRES

Pages
Préface. — Source de cette histoire. — La conspiration de famille. 
 1
— Le Credo du dix-huitième siècle. 
 10
Chapitre Premier. — Fleury et Monsieur le Duc (1724). 
 15
Fleury transmet à Monsieur le Duc un pouvoir limité. 
 16
Fleury créé par les Jésuites. 
 19
Il écarte les honnêtes gens de l’enfant royal. 
 20
Duverney dirige Monsieur le Duc et Mme de Prie. 
 22
Réforme de Duverney. Son impopularité. 
 26
Chapitre II. — Chute de Monsieur le Duc (1725-1726). 
 30
Amour de la France pour le petit roi. 
 31
Ses camarades. — Connivence de Fleury. 
 33
Monsieur le Duc les chasse. 
 37
Il marie le roi (septembre 1725). 
 38
Chute de Monsieur le Duc (juin 1726). 
 45
Exil et mort de Mme de Prie. 
 47
Chapitre III. — Esprit guerrier et provocation du clergé. — France, Pologne, Espagne (1726-1727). 
 50
On aggrave la persécution protestante. 
 51
Cruauté des Jésuites, funestes à la Pologne. 
 52
Leurs folies d’Espagne, Riperda, nouvelle Armada. 
 58
L’Anglais corrompt la Farnèse et se joue de Fleury. 
 63
Chapitre IV. — Chute du siècle. — Impuissance des jansénistes et des protestants (1727-1729). 
 65
On dit à tort que la France se remit sous Fleury. 
Réaction honnête et libérale du jansénisme. 
 69
Persécutions. Miracles jansénistes. 
 71
Associations des jansénistes, des francs-maçons. 
 74
Vertus et stérilité des jansénistes, des protestants. 
 77
Chapitre V. — Voltaire. — Mademoiselle Lecouvreur (1728-1730). 
 80
Voltaire revenu d’Angleterre (1728). 
 82
Lettres anglaises et contre Pascal : Le but de l’homme est l’action
 84
Tragique destinée de Mademoiselle Lecouvreur. 
 89
Elle est enterrée furtivement. 
 96
Chapitre VI. — Les Marmousets. — La Cadière (1730-1731). 
 98
Le roi sous le Pape ! la Bulle loi du royaume. 
 99
Le roi trahit ses camarades ; Fleury le tient sous clé. 
 101
Le procès du Père Girard et de La Cadière trouble la royauté du clergé (1731). 
 103
Le clergé perd l’espoir de devenir son propre juge. 
 108
Chapitre VII. — Zaïre et Charles XII. — La guerre (1732-1733). 
 113
La chanson de Bonneval, le pacha français. 
 114
Chauvelin et Bellisle pour la guerre (contre Fleury). 
 116
Essor des arts lyriques : Zaïre. On est amoureux de l’amour. 
 118
Infirmité de la reine. On achète pour le roi Mme de Mailly (1732). 
 123
Chauvelin veut rétablir Stanislas, chasser l’Autrichien d’Italie. 
 125
Chapitre VIII. — La guerre. — Fleury et Walpole (1733-1735). 
 127
Fleury, mené par Walpole, retarde et entrave. 
 128
On compromet la Pologne, Stanislas, et on les trahit. 
 131
Mort héroïque de Plélo. 
 135
L’Espagne profite de la guerre, prend les Deux-Siciles. 
 137
Malgré la trahison de Fleury, Chauvelin exige la Lorraine. 
L’Angleterre anti-protestante. Elle assure l’Empire à l’Autriche. 
 139
Chapitre IX. — Voltaire (1734-1739). — Le roi ne fait point ses pâques (1739). 
 141
Les Lettres anglaises de Voltaire (1734). 
 142
Il se réfugie chez Mme Du Châtelet, en Hollande, etc. 
 144
Réaction. Chute de Chauvelin (23 février 1737). 
 147
Influence dévote et galante de Madame de Toulouse. 
 149
Contre elle, la Mailly appelle sa jeune sœur la Nesle (déc. 1738). 
 152
Le roi déclare qu’il ne fera pas ses pâques (avril 1739). 
 154
Chapitre X. — Guerre d’Autriche. — Grandeur et décadence de la Nesle (1740-1741). 
 155
La chimère du bon Roi, du salut par l’amour. 
Mort de l’Empereur, guerre imminente (octobre 1740). 
 161
Apparition de Frédéric. 
 162
La Nesle décide le roi pour Frédéric contre Marie-Thérèse (1741). 
 165
Ambassade de Bellisle qui fait élire le Bavarois. 
 167
La Nesle ne peut réussir contre Fleury, l’Autriche. 
 170
La mort de la Nesle sauve Marie-Thérèse (septembre 1741). 
 174
Chapitre XI. — La Conspiration de famille. — La Tournelle. — Désastre de Prague (1742). 
 177
Le Dauphin, gras, dévot, chef du parti jésuite. 
 178
La reine et ses filles sont pour l’Espagne et pour Marie-Thérèse. 
 179
On veut leur opposer une maîtresse. Concurrence de La Tournelle et de la petite Poisson. 
 182
Fleury nous trahit pour l’Autriche ; retraite de Prague (déc). Mort de Fleury (janvier 1733). 
 190
Chapitre XII. — Frédéric-le-Grand. — Furie de l’Angleterre. — La Tournelle. — Le roi malade (1743-1744). 
 193
Frédéric et Bonaparte. 
 195
Combien Frédéric fut Français. 
 197
Brutalité de l’Angleterre, barbarie de Marie-Thérèse. 
Faiblesse du roi pour sa fille l’Infante ; pacte de famille. 
 203
Mais La Tournelle envoie Voltaire à Frédéric. 
 205
Projet de descente en Angleterre. 
 207
Succès en Flandre ; le roi malade à Metz (1744). 
 209
Mort de La Tournelle (6 décembre 1744). 
 219
Frédéric, abandonné de la France, sauvé par un coup de génie. 
 220
Chapitre XIII. — La Pompadour. — Fontenoy. — Voltaire et l’origine de l’Encyclopédie (1745-1746). 
 221
Comment la Pompadour s’imposa au roi malgré lui. 
 224
Bataille de Fontenoy (11 mai 1745). 
 225
Descente de Charles-Édouard en Écosse (octobre). 
 232
La Pompadour, accueillie de la reine, non de ses filles. 
 233
Elle appuie Machault pour imposer les biens du clergé. 
 236
Voltaire à la Cour. L’Encyclopédie
 237
Chapitre XIV. — Le roi conquis par la famille. — Règne de Madame Henriette. — Paix de 1748. 
 239
Le plan de d’Argenson pour la Pologne et l’Italie, pour donner Milan au Piémont, etc. 
 240
Velléité du roi, désespoir de sa fille l’Infante. 
 241
Décadence de la Pompadour ; influence d’Henriette ; il renvoie Argenson (février 1747). 
 244
La reine refroidie pour Henriette. 
 248
Voltaire écrit Sémiramis
 249
Voltaire écrit contre la paix, est disgracié. 
 252
Paix de 1748 (18 octobre). 
Enlèvement du prince Édouard. 
 253
Chapitre XV. — Madame Henriette. — Les biens d’Église défendus et sauvés (1748-1751). 
 255
Le clergé renouvelle la guerre du jansénisme et emploie les filles du roi pour défendre ses biens. 
 257
Voyage de l’Infante à Versailles, renvoi de Maurepas. 
 258
Le roi associe ses filles à ses orgies (octobre 1749). 
 259
Enlèvements d’enfants et révoltes de Paris (mai 1750). 
 261
Le Chemin de la Révolte
 264
Le roi abandonne l’idée d’imposer le clergé. 
 266
Entrée du Dauphin au Conseil (octobre). 
 269
Adélaïde succède à Henriette qui meurt (février 1752). 
 275
Chapitre XVI. — Madame Adélaïde. — Les biens ecclésiastiques sauvés (1752-1756). 
 277
Caractère d’Adélaïde, violemment passionné. 
Guerre imminente, lutte intérieure du Parlement et du clergé. 
 281
Règne d’Adélaïde (septembre 1752), abaissement de la Pompadour. 
 283
Discours contre les sciences, Devin du village ; divisions du parti encyclopédique. 
 285
Violences, enlèvements. Le Parlement attaque les Lettres de cachet. 
 286
Enlèvement du Parlement (9 mai 1753). 
 287
Chapitre XVII. — Suite d’Adélaïde. — Fourberie du roi. — Déception du Parlement (1753-1755). 
 289
Fluctuations du roi. Adélaïde s’établit chez lui (27 décembre 1753). 
 292
Le clergé obtient que Machault sorte des Finances (4 août 1754). 
 294
L’archevêque sauvé par le roi des poursuites du Parlement. 
 295
Le roi flatte le Parlement, fait enregistrer les impôts. 
 296
Bruits publics sur Adélaïde (juillet 1755). 
 297
Le roi se moque du Parlement, le subordonne au Grand-Conseil. 
 299
Chapitre XVIII. — Guerre de Sept-Ans (1756). 
 301
La Pompadour très bas en août 1755, et très haut en septembre. 
Elle gagne le roi et la famille à l’Autriche par l’espoir que l’Infante aura les Pays-Bas. 
 303
Fourberie de l’Autriche. Marie-Thérèse se fait Française. 
 305
Conférence de Babiole (22 septembre 1755). 
Union de la Prusse et de l’Angleterre (16 janvier 1756). 
 308
La Pompadour règne. Plus d’hommes en France. 
 309
Richelieu emporte Mahon (mai 1756). 
 311
Mais Frédéric enlève la Saxe au père de la Dauphine. 
 313
Le roi irrité se jette dans la guerre, brise le Parlement (décembre 1756). 
 315
Chapitre XIX. — Damiens (janvier-mars 1757). 
 318
Légendes du Pacte de famine, du Parc-aux-Cerfs. 
 319
Le viol du 17 février 1756. 
 320
On croit que le roi sera tué. 
 321
Origines de Damiens. — Les domestiques au dix-huitième siècle. 
 322
Ni jésuite, ni janséniste, mais parlementaire. Son idée fixe d’avertir le roi. 
 329
On lui jette un sort. Il vole. 
 332
Il retourne à Arras, voudrait se tuer. 
 333
Il revient pour avertir le roi, le frappe, 5 janvier 1757. 
 336
Ses premières réponses. 
 337
On veut lui faire accuser le Parlement. 
 340
La Pompadour renvoyée reste, fait renvoyer Argenson et Machault (1er février 1755). 
 344
Elle négocie avec le Parlement, fait espérer l’expulsion des Jésuites 
 346
Le procès étouffé. — Tortures et exécution de Damiens (28 mars). 
 351
Chapitre XX. — Frédéric. — Rosbach (1757). 
 355
Proscription de Frédéric et des philosophes de l’Encyclopédie
Napoléon, Voltaire, et tous, ont trop ravalé Frédéric. 
 356
Sa grandeur dans la paix. 
 358
Son danger entre trois géants et sa défense de l’Europe. 
 359
Sept batailles en un an : victoire de Prague (6 mai). 
 361
Frédéric perd son unique allié (la petite armée de Hanovre). 
 365
Les agents de l’Autriche (Choiseul) diffament Frédéric. 
 366
Vie de Louis XV ; petit Parc-aux-Cerfs intérieur. 
 367
Vie de Frédéric ; ses vers à Voltaire. 
 368
Il se sent nécessaire au monde ; sa gaieté héroïque. 
 369
Marie-Thérèse le croit accablé, ordonne (par Choiseul) qu’on l’achève à Rosbach. 
 370
Le favori Soubise, l’armée des filles, coiffeurs et cuisiniers. 
 371
La déroute de Rosbach (3 novembre 1757). 
 374
L’admiration de Frédéric refait la patrie allemande. 
 377
Roi, général, philosophe, historien. 
 378
Chapitre XXI. — Credo du dix-huitième siècle (1720-1757). 
 379
La France fait la conquête morale de l’Europe. 
I. L’Action. — Montesquieu et Voltaire. 
 381
Montesquieu prédit la mort du catholicisme (1720). 
Montesquieu déclare le christianisme improductif et inactif
Voltaire déclare : Le but de l’homme est l’action (1734). 
 382
Voltaire L’action est libre, non fatale
 383
Voltaire La règle de l’action est invariable (1738). 
Ses disciples, Frédéric et Vauvenargues (1746). 
 384
Son Essai sur les mœurs (1740-1757). Unité morale du monde
 389
II. L’Action universelle. — Diderot. 
 390
Les arts-métiers. 
 391
Diderot Panto-phile, Panurge et Prométhée. 
 392
Il émancipe la Nature. 
 395
Il crée l’Encyclopédie. 
 400
Il lance Rousseau. 
 401


FIN DE LA TABLE DES MATIÈRES DU TOME QUINZIÈME.



IMPRIMERIE E. FLAMMARION, 26, RUE RACINE, PARIS.