Ouvrir le menu principal

Livre:Michelet - OC, Bible de l’humanité, Une année du Collège de France.djvu

Michelet - OC, Bible de l’humanité, Une année du Collège de France.djvu
TitreŒuvres complètes de J. Michelet
VolumeBible de l’humanité, Une année du Collège de France
AuteurJules Michelet Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu d’éditionParis
Année d’éditions.d. (1893-1898)
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série

Pages

np np 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 tdm tdm tdm tdm



BIBLE DE L’HUMANITÉ

Pages
Préface 
 3

PREMIÈRE PARTIE. — Les peuples de la lumière
L’INDE
I. — Le Râmayana 
 11
La Bible de la bonté. Mystère caché du génie indien. 
 ibid.
IIComme on retrouva l’Inde antique 
 17
Anquetil et les indianistes. Apparition des Védas 
 19
III. — L’art indien (Exposition de 1851). 
 21
Le cachemire. Domestication de l’éléphant. 
 23
IV. — Primitive famille. — Premier culte 
 29
Chant de l’aurore. Monogamie. La dame 
 30
Elle coopère au sacrifice, à l’hymne 
 33
L’homme de plain-pied avec les dieux 
 45
V. — Des profondes libertés de l’Inde 
 48
Le Râmayana est une émancipation. 
 53
VI. — Rédemption de la nature 
 57
L’animal réhabilité, humanisé 
 59
Le pardon infini 
 68

LA PERSE
I. — La terre. L’arbre de vie 
 69
Agriculture héroïque. Vie de Lumière dans la Justice. 
 70
Faire justice au Feu, à la Terre, à l’animal 
 71
Évoquer l’eau et féconder la terre 
 ibid.
L’arbre de vie. Hôma, arbre-lumière-parole. 
 74
L’homme, par la Parole, soutient et engendre le monde. 
 75
II. — Combat du bien et du mal. — Pardon définitif 
 76
Iran contre Touran. Le Dragon d’Assyrie 
 78
Travail, ordre, justice. Juste distribution des eaux 
 80
Combat universel d’Ormuzd contre Ahrimane 
 81
Tous les bons aident Ormuzd à vaincre et réconcilier Ahrimane 
 82
III. — L’âme ailée. Honorer son âme 
 86
Inquiétude pour l’âme qui passe à l’autre vie 
 87
Le soleil absorbe le corps, l’oiseau vient cueillir l’âme 
 89
Elle est accueillie par un ange (sa vie transfigurée) 
 91
IV. — L’aigle et le serpent 
 94
Le règne du dragon. Le forgeron libérateur 
 96
L’aigle envahit Babylone. Il reste l’âme de l’Asie 
 98
V. — Le Shah-Nameh. — La femme forte 
 100
Culte des sources. Firdousi, l’Homère de la Perse 
 101
Traditions de famille. Mères. Amour conjugal 
 103
Vie et malheur de Firdousi 
 105
LA GRÈCE
I. — Son rapport intime avec l’Inde et la Perse 
 110
Elle sauve le monde à Salamine, le relève à la Renaissance 
 111
Son génie de transformation, d’éducation 
 112
II. — Terra-mater. — Dé-mèter (Cérès) 
 114
Le saint mystère pélasgique, l’àme de la terre 
 117
Douceur indienne, horreur du sang 
 ibid.
La Passion maternelle 
 119
Pureté de la légende de Cérès 
 121
Fête des fleurs. Fête des lois 
 126
Cérès crée la Cité, enseigne l’Immortalité 
 128
III. — Légèreté des dieux ioniques. Force de la famille humaine 
 129
La Grèce est anti-sacerdotale 
 130
Gamme des dieux (Feu, Terre, Eau, Ciel) 
 133

Éducation des dieux, de mythe en mythe 
 134
Vie haute, légère et pure de la Grèce 
 138
La famille originaire y diffère peu de celle des Védas 
 140
La femme égale de l’homme, arbitre des disputes 
 141
IV. L’invention de la cité 
 142
Sérénité de la Grèce, son sourire héroïque. 
 143
La guerre pure gymnastique ; nul esclave 
 145
La Grèce est assombrie par les guerres Doriques, les dures servitudes des Hélotes, Clérotes, etc 
 147
Le Destin, Moira, Némésis 
 149
Le Prométhée sauveur fut la Cité 
 150
V. L’éducation. L'enfant. Hermès 
 153
Athènes forme à la fois le citoyen, le héros, l’homme 
 155
Éducation de liberté, d’énergie, de bonheur 
 157
Hermès donne à l’enfant l’aile et le rythme 
 158
Le miracle de la langue grecque 
 162
VI. Suite de l'éducation. Apollon. Lumière. Harmonie 
 163
Delphes. Son élysée de statues 
 164
Comment Apollon fut humanisé, divinisé 
 167
Guerre de la lyre contre la flûte barbare 
 169
Jeux pacificateurs de Delphes. Amphictyons 
 171
Haute harmonie de la Grèce en Apollon 
 172
VII. Suite. Hercule 
 173
Hercule est pour la lyre contre la flûte et Bacchus 
 174
Les Travaux et le Travailleur. Hercule dompte, façonne la terre 
 176
Combien ce mythe est au-dessus des poèmes homériques 
 178
Bâtard, cadet, esclave ; victime et bienfaiteur du monde 
 ibid.
Il met la paix en Grèce, dompte les brigands et les fleuves 
 181
Il fonde par toute la terre le droit de l’hospitalité 
 182
Jalousie des dieux. Bacchus arme les centaures 
 184
On l’oblige d’aller aux enfers. Il ramène Alceste 
 185
Crimes involontaires. Esclavage. Mort 
 189
Il laisse le type de la Passion active et héroïque 
 190
VIII. Le Prométhée 
 192
Eschyle soldat, censeur, prophète 
 ibid.
Dans la haute gloire d’Athènes, il est plein de pressentiments 
 194
L’art nouveau. Règne de Bacchus 
 200
Eschyle contre les jeunes dieux et la tyrannie imminente 
 205
Eschyle évoque l’anti-tyran, Prométhée, fils de la Justice, contre le tyran Jupiter-Bacchus 
 206
Prométhée prépare le Stoïcien et le Jurisconsulte 
 212

La Grèce ne périt ni par la guerre, ni par l’esclavage, ni par les mauvaises mœurs 
 215
mais par l’affaiblissement de la famille, l’isolement de la femme (exemple Sapho) 
 217
et par l’invasion énervante des dieux d’Orient 
 220
SECONDE PARTIE. — Peuples du crépuscule, de la nuit et du clair-obscur
I. — L’Égypte. La mort 
 223
Immense monument mortuaire. Fleuve de vie 
 224
Harmonie grandiose. Tous l’ont copiée 
 226
Bonté d’Isis. La famille sur l’autel 
 227
Mort d’Osiris, deuil d’Isis (histoire réelle, éternelle) 
 231
L’amour plus fort que la mort. Osiris revient pour elle 
 232
Amour exclusif et tout individuel, qui s’attache aux restes de l’objet aimé 
 233
Isis adopte et allaite Anubis, fils du meurtrier 
 234
Anubis crée les arts, guide, rassure les morts 
 235
Dure condition de l’Égyptien. Sa vie prodiguée 
 237
Sa terreur des mauvais Esprits 
 239
L’arbre s’attendrit pour lui, reçoit en dépôt son cœur 
 241
Histoire de Satou (roman des temps de Moïse) 
 243
II. — Syrie. Phrygie. Énervation. 
 245
Idéal luxurieux. La femme-poisson-colombe 
 246
Astarté et Moloch prostitution, mutilations 
 248
La légende d’inceste Sémiramis, Loth et Myrrha 
 249
Sémiramis Mages de Babel, la mère-épouse 
 ibid.
Furie orgiastique des enterrements. Naissance d’Adonis, incestueuse et funéraire 
 251
Mort d’Adonis ; deuil et résurrection. Influence immense des Adonies ; évanouissement de la force mâle 
 253
Hospitalité de Babylone. Les reines mages 
 254
L’idole Mère et l’impure unité de Dieu 
 255
Le clergé de Cybèle ; ses papes ; ses Mendiants, capucins de l’Antiquité 
 258
III. — Bacchus-Sabas. — Son incarnation. Le tyran 
 259
Invasion des dieux d’Orient 
 ibid.
Belphégor, l’âme bachique et priapique 
 260
Bacchus-Zagreus, et sa Passion 
 262
Il s’empare d’Éleusis, devient Médiateur 
 263

Page:Michelet - OC, Bible de l’humanité, Une année du Collège de France.djvu/623 Page:Michelet - OC, Bible de l’humanité, Une année du Collège de France.djvu/624 Page:Michelet - OC, Bible de l’humanité, Une année du Collège de France.djvu/625 Page:Michelet - OC, Bible de l’humanité, Une année du Collège de France.djvu/626 Page:Michelet - OC, Bible de l’humanité, Une année du Collège de France.djvu/627 Page:Michelet - OC, Bible de l’humanité, Une année du Collège de France.djvu/628 Page:Michelet - OC, Bible de l’humanité, Une année du Collège de France.djvu/629

CONCLUSION
– 1er avril 1848 –
Pages
Le lendemain de la révolution 
 595

La révolution doit être non seulement politique et sociale, mais religieuse. Impression de la fête du 4 mars. Nous entrons dans la voie du sacrifice. Route que l’auteur a suivie d’abord les Jésuites et le Prêtre ; puis le livre du Peuple et l’Histoire de la révolution. Révolution du 24 février. Victoire de la fraternité. Apparition d’une âme nouvelle. Comment garderons-nous cette âme héroïque ?

ÉCLAIRCISSEMENTS
I. — L’Histoire de la Révolution : Lettre au ministre de l’instruction publique. L’auteur restera historien. La connaissance de la première Révolution est un besoin moral de celle-ci 
 607
II. — Les condamnés et les réfugiés : Lettres aux membres du Gouvernement provisoire 
 610
III. — À M. le Directeur de la Réforme. — À propos de l’Association européenne en faveur des Polonais. 
 612
IV. — Lettre à la diète helvétique 
 613
V. — Lettre au roi de Prusse 
 614