Livre:Les Fouteries chantantes, 1791.djvu


LES

FOUTERIES

CHANTANTES,

OU

LES RÉCRÉATIONS

PRIAPIQUES

DES ARISTOCRATES

EN VIE (*).

Par la Muse libertine.

(*) En vit.


A COUILLARDINOS,
De l’Imprimerie de Vit-en-l’air,
Et se distribue

Chez le Sieur Flavigny, Chanteur du
 Godet, et Marchand de Musique, quai des
 Morfondus, au Vit couronné.

Sade-Separateur-2.svg
1791.