Livre:Dumont - Paris-Éros. Deuxième série, Les métalliques, 1903.djvu

Dumont - Paris-Éros. Deuxième série, Les métalliques, 1903.djvu
TitreParis-Éros. Deuxième série, Les métalliques Voir l'entité sur Wikidata
Sous-titreMartial d’Estoc ; dessins de Gaston Noury
AuteurMartial d’Estoc Voir l'entité sur Wikidata (alias Auguste Dumont)
IllustrateurGaston Noury Voir l'entité sur Wikidata
Maison d’éditionLe Courrier Littéraire de la Presse
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1903
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ valider
SérieNouvelles chroniques de l’Œil-de-bœuf :

Pages

TABLE DES MATIÈRES




Préface : L’amour et l’argent 
 v

Introduction. — La chaîne métallique. — Attraction parisienne. — Salons d’affaires et salons politiques. — Maquerelles salonnesques. — Les petits papiers. — La vertu des décorations. — Idiosyncrasie métallique. — L’esprit de l’argent 
 1

I. — Une maison solide. — La dynastie Tamponneau. — Royauté de l’argent. — Sens métallique merveilleux. — Intendant régence. — Les rêveries du baron. — L’attraction métallique. — Constatation de forme. — Outsiders et Pomponnettes de courtine. — Philosophie mondaine. — Les femmes qui éclairent 
 11

II. — Vocation d’Agénor Blanqhu. — Les joyeux notaires. — Métallisation notariale. — Me Cordace d’Ambrelin. — Le progrès. — Machinations séniles d’un ex-talon rouge. — L’épatant Blanqhu. — Commencement d’affaires 
 21

III. — La duchesse de Rascogne. — Physiologie financière de la noblesse de France. — Les héritiers des patrimoines seigneuriaux. — Les dépossédés. — Une chauffeuse émérite. — Le beau cocher. — Le prince d’Aspergeberg. — Retour chez Aglaé Matichon. — Une idée qui devait germer. — Angoisses érotiques 
 37

IV. — La Trinité d’Éros. — Les calculs d’Agénor de Blanqhu. — Deux impairs galants. — Doit-on ôter sa chemise pour coucher avec une grande dame ? — Angoisses de la sordidité. — La leçon de flagellation 
 49

V. — La comédie de la séparation. — Nouvelles accordailles. — Un secrétaire de grande dame. — Les petits bénéfices du métier. — Les belles relations. — Le chambardement de lord Crowfield. — Un chevalier sans reproche 
 65

VI. — Entr’acte chez la marquise de la Fessejoyeuse. — Pas d’argent, pas de Suisse ! — La belle Emérance. — Soirée historique. — Les divers talents des femmes. — Piédestal d’un grand homme. — Un politicien auquel il ne manque qu’un million neuf cent vingt mille francs. — Le secrétaire de Mme Picardon. — Officier de l’instruction publique, chevalier de la Légion d’honneur et mouchard 
 77

VII. — La nuit du 24 décembre 18… — Entrevue de Chapeau vi et du baron Tamponneau. — La rente à 97 francs. — Brelan de députés. — Le style métallique. — Drame intime 
 87

VIII. — Une drôle de gueule. — L’ange gardien d’un marlou. — Avis salutaire du dernier chevalier français. — Horizons nouveaux de Blanqhu. — La rastatocratie cosmopolite 
 99

IX. — Paris hospitalier. — Une haute mystification de Sabot XXXVIIIe. — Le couple Rastadofsky. — Souvenir inédit de l’époque boulangiste. — Picardon devenu Cabrion. — Avènement de Sabot XXXIXe. — Picardon Gaudissart de la République. — Le nouveau notaire de Malbecoquette 
 109

X. — Les colibris de la féminité parisienne. — Le sauveur de la duchesse de Rascogne. — Les débuts du notaire de Malbecoquette. — Une grande et sensationnelle affaire 
 121

XI. — La fantasmagorie de l’or. — Un mariage select. — Le substitut d’un notaire. — Le notariat de Mme Blanqhu. — Coup de foudre 
 131

XII. — Une femme forte. — L’héritage du commandeur Matichon. — Où il est parlé de l’official d’Azara et des frères Cracadas. — L’émotion de Me Cordace. — Le terrain d’entente 
 143

XIII. — Modernes types. — Philosophie maritale. — La chasse aux prêteurs. — Le renouveau d’une ex-grue. — Fascinations rurales. — Rapports intimes 
 157

XIV. — Le prélude d’une affaire. — La famille de la bonne. — Statistique morale sur la domesticité. — Réception à l’hôtel Fornicula. — Toujours Me Cordace ou Me Cordace for ever 
 169

XV. — Physiologie du grand monde. — Parallèles entre le monde et le monde métallique. — Sarabande de millions. — Les officieux de la fortune. — Les dons de circonstance. — Une ineptie judicaturale. — Lambert ! 
 179

XVI.Me Cordace et les Picardon. — La plus vaste fumisterie du siècle. — Le bon sénateur. — Une conversation à huis clos. — La grande résolution d’un notaire qui ne la mène plus joyeuse. — Désillusion de Mme Picardon 
 189

XVII. — Discussion de famille. — La philosophie d’un mari. — Les abdications de Me Cordace. — Piroton remue. — Une jouissance de gendarme 
 197

XVIII. Situation financière d’une héritière. — Le Rouspettard fulmine. — Un printemps qui promet. — Projet de sensationnelle festivité. — Picardon dans le bloc. — Quelle affaire ! La justice marche. — Les Blanqhu aussi 
 207

XIX. — Fuite sensationnelle. — Rire général. — Paris s’amuse. — À force de rire, on devient enragé. — L’invasion de l’Europe et de l’Amérique par une armée française 
 215

XX. — Les incertitudes de Me Cordace. — Une visite inattendue. — Ce qui change la face des choses. — Les opinions de Portas. — Un déjeuner où, en buvant du bon vin, on parle du meilleur. — La République jugée par un agent secret de la politique ministérielle. — Les bonnes précautions 
 225

XXI. — Le visiteur inattendu de Picardon. — Accord tacite. — Rencontre providentielle. — Comment on apprend un tas de choses intéressantes. — Les Blanqhu en activité de service. — Un souper impressionnant. — Portas se révèle 
 245

XXII. — Un déjeuner de conversation. — L’odyssée de Chaudron dans le Nouveau-Monde. — La femme aux treize maris. — Un treizième de père. — La sirène de Neuilly. — Picardon empaumé. — Me Cordace for ever ! 
 265

XXIII. — Où on se comprend et se reprend, sans explication. — Une femme géniale qui se révèle. — Les persuasions de la peau. — Il fait bon de vivre. — Un dîner politique. — Le désir d’une femme se satisfait toujours 
 281

XXIV. — Une comédie judiciaire. — Les épreuves d’un notaire. — Me Loyal. — Une bonne affaire. — La Blanqhu s’amène au Palais. — Une pierre dans une mare aux grenouilles. — La clôture d’une mystification 
 291

XXV. — Prospérité publique. — Les affaires marchent. — Les masques. — Le Grand Chabannais. — Chabannais républicain. — Couronnement du régime de l’Assiette au beurre 
 301

XXVI. — Conclusions. — Les Jésuites rouges. — Le Saint-Office laïque de la IIIe République fonctionne 
 311