Livre:Dauphin - L’Âme de mon violon, 1902.djvu

Dauphin - L’Âme de mon violon, 1902.djvu
TitreL’Âme de mon violon Voir et modifier les données sur Wikidata : simple chanson en six couplets
AuteurLéopold Dauphin Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionL. Vanier, libraire-éditeur
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1902
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementTerminé

Pages

TABLE



Épigraphe : À travers les glaces sans tain 
 12
Dédicace. — L’âme de mon violon 
 13


I. — Au balcon.
Épigraphe : Aimons-nous, c’est la sagesse 
 16
I. Ce jour où t’accoudant au balcon sous les vignes 
 17
II. Ô le joli balcon béni de ta maison 
 18
III. Pour mieux t’illuminer et sourire à ma vie 
 19
IV. Je compris qu’à tes jours les miens étaient liés 
 20
V. De rester le sujet féal de Pâquerette 
 21

Épigraphe : Je n’ai rien oublié de nos heures passées 
 24
I. Et le jour vint devant nos fiançailles 
 25
II. J’ai su ce que dit la rose 
 27
III. Ton âme où chante une fauvette 
 28
IV. Vois, près de la grille 
 30
V. Comme la neige, blanche, insigne 
 32
VI. Ce soir fleuri d’avril où ton beau jardin tresse 
 34
VII. Parmi les roses azalées 
 36
VIII. Dans ton verger l’été souvent 
 37
IX. Est-ce les lamelles en verre 
 38
X. Comme le soir descend dans une apothéose 
 41
XI. Et ce fut sur nos fronts toute une folle averse 
 42
XII. Ô l’ineffable rêve en ton cher paradis ! 
 44
XIII. Ma volonté s’épuisant à nos larmes 
 46
XIV. Nous étions au jardin ; un régiment passa 
 47

III. — Les Noces
Épigraphe : Et là pour mieux griser d’un parfum 
 50
I. Vers la chapelle de la Vierge 
 51
II. Jusqu’aux poignets, en longue manche 
 54
III. Le matin nuptial dorait notre sommeil 
 56

IV. — Lune de miel.
Épigraphe : Lune de miel est bonne fille 
 60
I. Dans notre salle à manger 
 61
II. Le Bœdecker pris pour guide 
 63
III. C’est l’hiver à la veillée 
 65
IV. Au cabinet de toilette 
 67
V. Au piano j’improvise 
 69
VI. Souriant à nos vingt ans 
 71
VII. Suivant le temps et selon 
 73
VIII. Fi ! des villes de province 
 75
IX. C’est l’arrivée à Paris 
 77
X. À Montmartre l’on s’installe 
 79
XI. Dans l’avenir plein de foi 
 81

V. — Le Nid.
Épigraphe : Pour toi, Margot, rien que pour toi 
 84
I. Tu m’illuminas Paris 
 85

VI. — Demain.
Épigraphe : Nos cœurs ailés comme le son 
 94
I. Si les hiers furent cléments 
 95
II. Pitié pour l’âme qui vibre en mon violon 
 96
III. Pour à l’heure éternelle, y dormir protégée 
 97
IV. Éprise d’idéal et de sincérité 
 98
V. Souriras-tu, Margot, ou verrai-je tes pleurs ? 
 99