Livre:Aimard - Les rois de l'océan, 2 (Vent-en-panne).djvu

Aimard - Les rois de l'océan, 2 (Vent-en-panne).djvu
TitreLes rois de l'océan : Vent-en-panne
Volume2
AuteurGustave Aimard Voir l'entité sur Wikidata
Maison d’éditionE. Dentu
Année d’édition1869
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ valider
SérieTome 1 - Tome 2

Pages


Tome 1 : Les rois de l'océan : L'Olonnais


TABLE DES CHAPITRES

I. — 
Comment l’Olonnais se perdit dans la forêt et ce qui s’ensuivit 
 1
II. — 
Comment les boucaniers tentèrent une camisade contre San Juan de la Maguana et ce qui en advint 
 19
III. — 
Comment Vent-en-Panne lut les papiers qu’il avait enlevés à Chanteperdrix et ce qui s’en suivit 
 36
IV. — 
Comment l’Olonnais et Pitrians débarquèrent au Mexique et firent la rencontre de don Pedro Garcias 
 53
V. — 
Quelle fut la première entrevue de l’Olonnais et du duc de la Torre à la Vera Cruz 
 69
VI. — 
Chapitre dans lequel les cancans vont un train d’enfer 
 87
VII. — 
Ce que c’était que le velorio de las Ventanas et ce qui s’y passa 
 104
VIII. — 
Comme quoi l’Olonnais fut à l’église de la Merced, entra dans un confessionnal et ne se confessa pas 
 122
IX. — 
Comment Pitrians fit la rencontre d’un ancien ami qu’il ne connaissait pas et ce qui s’ensuivit 
 140
X. — 
Comment Vent-en-Panne organisa une nouvelle expédition 
 157
XI. — 
Où le Chat tigre prend sa revanche 
 174
XII. — 
De la visite que reçut le duc de la Torre et ce qui en advint 
 191
XIII. — 
Luttes de ruses 
 210
XIV. — 
Comment Bothwell s’acquitta de la mission que lui avait confiée le Chat-Tigre 
 227
XV. — 
Où Fleur de Mai se résout à agir 
 243
XVI. — 
Comment les flibustiers s’emparèrent de la Vera-Cruz et ce qui leur advint 
 260
XVII. — 
Où Fleur de Mai se dessine 
 276
XVIII. — 
Quel moyen employa don Pedro Garcias pour rencontrer l’Olonnais 
 293
XIX. — 
Où la duchesse de la Torre et le Chat-Tigre ont une explication délicate 
 311
XX. — 
Le châtiment 
 327

À M. VICTOR AZAM
Cher Ami,


Je te dédie cet ouvrage en souvenir de notre vieille et constante amitié,


GUSTAVE AIMARD.