Ouvrir le menu principal

Les Chansons de Bilitis, suivies de Chansons modernes/Les Chansons de Bilitis/165

Slatkine reprints (p. ms-204).
Fac-similé autographe du 2ème tome des œuvres complètes de Pierre Louÿs p.201










APPENDICE












NOTE I[1]


Les Bourdes de la traduction anglaise de Bilitis


VIE DE BILITIS.


Des sources pêtrifiantes : springs heavily charged with time.


…Détermina le secret : only served to stimulate its own infraction.


La consolation de leur solitude : cousolation for their ennui.


Vicieuse recherche : peculiar vice.


Cette jeune fille : this beautiful girl.


D’autant plus chers qu’ils font moins d’efforts : (voir la trad).


Phryne : Phrynae (!) (anglais : Phryne).


Athénée : Athena (!) (anglais : Athenaeus).


Comme enivrées de se joindre : as if exhausted with the intoxication of their own contact.


Constantine : Constantinople (!)
1. — Je serrai mes jambes davantage : I pressed my thighs together in an ecstasy.


2. — Le dos blond des moutons : The white fleece of the sheep.


4. — Petite Pauvre : Poor little one ;


5. — Leurs cuisses séparées : Their wide spread thighs.


7. — Il m’a embrassée : He has embraced me.


12. — Nos chevelures déjà longues : Our hair so long and beautiful.


Rondes comme des cailles : round as shells (!!).


Melanthô mon aînée : Mélantho my older sister.


Chante avec nos premiers désirs : sing ’of our first desires.
  1. Note inédite de l’auteur.