Ouvrir le menu principal

Comment pres l’isle de Chaneph Pantagruel sommeilloit, & les problèmes propouse à son reveil.

Chapitre LXIII.



Au iour subsequent en menuz devis suyvans nostre routte, arrivasmes près l’isle de Chaneph. En laquelle abourder ne peut la nauf de Pantagruel : par ce que le vent nous faillit, & feut calme en mer. Nous ne voguions que par les Valentiennes changeans de tribort en babort, & de babort en tribort : quoy qu’on eust es voiles adioinct les bonnettes trainneresses. Et restions tous pensifz, matagrabolisez, sesolfiez, & faschez, sans mot dire les uns aux aultres. Pantagruel tenent un Heliodore grec en main sus un transpontin au bout des Escoutilles sommeilloit. Telle estoit la coustume, que trop mieulx par livre dormoit, que par cœur. Epistemon reguardoit par son Astrolabe en quelle elevation nous estoit le Pole. Frère Ian s’estoit en la cuisine transporté : & en l’ascendent des broches & horoscope des fricassées consyderoit quelle heure lors povoit estre.

Panurge avecques la langue parmy un tuyau de Pantagruelion faisoit des bulles & guargoulles. Gymnaste apoinctoit des curedens de Lentisce. Ponocrates resvant, resvoit, se chatouilloit pour se faire rire, & avecques un doigt la teste se grattoit. Carpalim d’une coquille de noix groslière faisoit un beau, petit, ioyeulx, & harmonieux moulinet à aesle de quatre belles petites aisses d’un tranchouoir de Vergne. Eusthenes sus une longue Coulevrine iouoit des doigtz, comme si feust un Monochordion. Rhizotome de la coque d’une Tortue de Guarrigues compousoit une escarcelle veloutée. Xenomanes avecques des iectz d’Esmerillon repetassoit une vieille lanterne. Notre pilot tiroit les vers du nez à ses matelotz. Quand frère Ian retournant de la cabane apperceut que Pantagruel estoit resveillé.

Adoncques rompant cestuy tant obstiné silence à haulte voix : en grande alaigresse d’esprit demanda. Manière de haulser le temps en calme ?

Panurge seconda soubdain demandant pareillement. Remède contre fascherie ?

Epistemon tierça en guayeté de cœur demandant. Manière de uriner la personne n’en estant entalentée ?

Gymnaste soy levant en pieds demanda. Remède contre l’esblouyssement des yeulx ?

Ponocrates s’estant un peu frotté le front, & sescoué les aureilles demanda. Manière de ne dormir poinct en Chien ?

Attendez, dist Pantagruel. Par le decret des subtilz philosophes Peripateticques nous est enseigné, que tous problèmes, toutes questions, tous doubtes proposez doibvent estre certains, clairs, & intelligibles. Comment entendez vous, dormir en Chien ?

C’est (respondit Ponocrates) dormir à ieun en hault Soleil, comme font les Chiens.

Rhizotome estoit acropy sus le Coursouoir. Adoncques levant la teste & profondement baislant, si bien qu’il par naturelle sympathie excita tous ses compaignons à pareillement baisler, demanda. Remède contre les oscitations & baislemens ?

Xenomanes comme tout lanterné à l’acoustrement de sa lanterne, demanda. Manière de æquilibrer & balancer la cornemuse de l’estomach, de mode qu’elle ne panche poinct plus d’un cousté que d’aultre ?

Carpalim iouant de son moulinet demanda. Quants mouvemens sont præcedens en Nature avant que la persone soit dicte avoir faim ?

Eusthenes oyant le bruyt acourut sus le tillac, & dès le capestan s’escria, demandant. Pourquoy en plus grand dangier de mort est l’home mords, à ieun d’un Serpent ieun, que après avoir repeu tant l’home que le Serpent ? Pourquoy est la sallive de l’home ieun veneneuse à tous Serpens & Animaulx veneneux ?

Amis, respondit Pantagruel, à tous les doubtes & quæstions par vous propousées compète une seule solution : & à tous telz symptomates & accidens une seule medicine. La response vous sera promptement expousée, non par longs ambages & discours de parolles, l’estomach affamé n’a poinct d’aureilles, il n’oyt goutte. Par signes, gestes, & effectz serez satisfaicts, & aurez resolution à vostre contentement. Comme iadis en Rome Tarquin l’orgueilleux Roy dernier des Romains (ce disant Pantagruel toucha la chorde de la campanelle frère Ian courut à la cuisine) par signes respondit à son filz Sex. Tarquin estant en la ville des Gabins. Lequel luy avoit envoyé home exprès pour entendre, comment il pourroit les Gabins du tout subiuguer, & à perfaicte obeissance reduyre. Le Roy susdict soy defiant de la fidelité du messaigier, ne luy respondit rien. Seulement le mena en son iardin secret : & en sa veue & præsence avecques son bracquemart couppa les haultes testes des Pavotz là estans. Le messaigier

sans response, & au filz racontant ce qu’il avoit veu faire à son père : feut facile par telz signes entendre, qu’il luy conseilloit trancher les testes aux principaux de la ville, pour mieulx en office & en obeissance totale contenir le demourant du menu populaire.