Ouvrir le menu principal
Le Parnasse contemporain : Recueil de vers nouveauxSlatkine ReprintsIII. 1876 (p. 122).



CRÉPUSCULE INDIEN


Le char de Savitri par le silence noir
Fait poudroyer de feu sa route solennelle.
Au front de l’Imaüs l’Aube tente son aile
Jusqu’au baiser du dieu pleine de nonchaloir.

Savitri créateur, Soleil, vaincu du soir,
A flot va s’épancher le jour de ta prunelle.
Le brahmane t’implore et le lotus t’appelle,
L’un pour le rayon d’or et l’autre pour l’espoir.

Pour la biche et le faon échauffe l’eau du fleuve.
La terre te pleurait, cette nocturne veuve :
Bois ses larmes au fond de la coupe des fleurs

Et bois l’amour au fond des poitrines ouvertes.
L’homme t’offre son âme imployable aux douleurs,
Et la forêt te loue avec ses feuilles vertes.