Ouvrir le menu principal

TABLE DES MATIÈRES

PREMIÈRE PARTIE
LA ROME PRIMITIVE ET LA ROME DES ROIS.

Formation de l’horizon romain et du sol de la campagne romaine. — Formation des collines de Rome. — Époque du grand lac qui couvrait le sol de Rome. — Le sol de Rome mis à nu par l’écoulement du grand lac. — Persistance de l’action des forces volcaniques dans l’âge historique. — Influence de la composition géologique du sol de Rome sur son histoire. 
 3



Le Tibre, changement de couleur, aspect primitif et aspect actuel, débordements anciens et modernes. — Le Vatican, le Janicule, le Champ de Mars avant Rome. — Lauriers sur l’Aventin. — Pâturages sur le Palatin. — Sources taries, collines abaissées, aplanies ou disparues. — Chênes sur le Cælius, bois sur l’Esquilin. — La Subûra. — Les saules du Viminal. Le Quirinal ; bois sacrés, restes de la forêt primitive. — Changement de forme des collines, exhaussement du sol. — Campagne de Rome, forêts détruites, changements dans le cours des eaux, lacs diminués ou supprimés. — Théâtre de l’histoire romaine. 
 19


Changement du climat de Rome, plus rigoureux à l’origine. — La malaria existait dans l’antiquité. — La cause de ce fléau est inconnue. — Il est combattu par l’habitation et la culture. — La malaria antérieure à Rome. 
 57


Peuples primitifs du Latium. — Saturne, la ville latine de Saturnia, temple Saturne. — Les Sicules, les Ligures, le Septimontium. — Détermination de l’étendue de la ville Sicule et Ligure antérieure à Rome. 
 74



Extension et dispersion des Pélasges. — Les Aborigènes alliés aux Pélasges. — Les Pélasges appartiennent à la race grecque. — Les Aborigènes ne sont pas les habitants primitifs du Latium. — Trace des Pélasges en Italie. — La Rome primitive, Roma Quadrata. 
 108


Murs pélasgiques en Asie, en Grèce, en Italie, aux environs de Rome. — Murs d’Alatri. — Vestiges de la religion des Pélasges. – Pan générateur. — L’antre lupercal. — Vesta, sanctuaire de Vesta. – Autres sanctuaires fondés par les Pélasges aux environs du Palatin. — Le mauvais œil. 
 124


Traditions poétiques localisées à Rome. — Évandre sur le Palatin. — Idylle à rejeter. — Ce qu’il y a de vrai dans cette fable et dans des fables analogues : la venue des Pélasges. — Hercule aux bords du Tibre. — Cacus dérobe les bœufs d’Hercule. Ce que contient cette tradition : une histoire de brigand, idées mythologiques qui s’y sont mêlées. — Souvenirs de Cacus an moyen âge. — Autel et temple d’Hercule. Une légende païenne. — L’Hercule du Capitole. — Caractère pélasgique et durée du culte d’Hercule. — Extension de la ville pélasgique sur les sept collines. 
 152


Fable des origines troyennes de Rome. — Sens historique de cette fable. — Ce qu’il y a de vrai dans le récit poétique de Virgile. — État ancien et moderne de la plage d’Ostie. — Fidélité historique et anachronismes de Virgile. — Traits de mœurs et de costume encore reconnaissables chez les habitants de la montagne. — La Rome d’Évandre — Souvenirs qu’a laissés la tradition poétique.  
 187


Pélasges et Sabins Aborigènes. — Sabins sur le Palatin. Nom mystérieux de Rome. — Sabins sur le Janicule, sur l’Aventin et au pied de l’Aventin. — Le Terentum, légende sabine. — Autel de Consus très-anciennement déterré. — Les Sabins au Quirinal avant Romulus. — Latins et Sabins, caractère de ces deux peuples et de leurs dieux, Saturne et Janus. — Famille des peuples sabelliques. — La Sabine est venue jusqu’à Rome. — Résultats de la cohabitation des Sabins et des Pélasges. — Traces d’un ancien établissement étrusque sur le Capitole. — Résumé de ce qui précède. Neuf Romes avant Rome. 
 219


De la légende historique et de la vérité qu’elle peut contenir. — Exposition de Romulus et de Rémus au bord du Vélabre. — La louve, louve du Capitole, époque des loups. — Romulus est un berger des rois d’Albe. — L’asile, antérieur à Romulus. – Un reste des murs de Romulus existe encore. — L’enceinte sacrée de Rome tracée selon le rite étrusque. — Où étaient les portes de la Rome du Palatin. — Présages consultés par les deux frères selon le rite étrusque. — Les vautours sont des faucons. — Romuria, forteresse pélasge devenue latine. — Romulus tue Rémus, double sens de la légende. — Prétendu tombeau de Rémus.  
 264


La vérité sur l’enlèvement des Sabines. — Guerres de quelques villes voisines de Rome contre Romulus ; ce que peut être son triomphe. — Temple de Jupiter Feretrius. — Guerre de Tatius et de Romulus ; le chef étrusque son allié. — Tarpéia. — Miracle, porte et temple de Janus ; légende mal comprise. — Combat dans le Forum — Mettus Curtius, lac de Curtius. — Retraite de Romulus, temple de Jupiter Stator. — Supplication des Sabines. — La paix jurée entre les deux rois ; en quel endroit. — Comitium, lieu d’assemblée des Sabins. — Vulcanal. — Ce que n’a pas fait Romulus. — Mort de Tatius. — Mort de Romulus. — Variantes de la tradition à ce sujet ; explication. — Tombeau et reliques de Romulus. – Chant du Vélabre. 
 302


Ascendant définitif des Sabins. — Culte et temple de Vesta. — La Porte Stercoraria. — Cloître des Vestales, et demeure de Numa. — Caractère guerrier des cultes institués par Numa. — Les Saliens, les Féciaux, la colonne de la guerre et le temple de Janus. — Le temple de la Bonne foi. — Le roman d’Égérie, fontaine d’Égérie à Rome, grotte d’Égérie près du lac de Némi. — Influence de l’Étrurie sur Rome, par l’intermédiaire des Sabins. — Divinités étrusques apportées à Rome par les Sabins et importation par eux des arts étrusques à Rome. — Sépulture de Numa.  
 353


La Rome sabine sur toutes les hauteurs excepté le Palatin et le Cælius. — Restes des Sabins aborigènes sur ces deux collines. — Cultes sabins et familles sabines sur le Quirinal. — Les Sabins sur le Viminal et l’Esquilin. — Le champ de Mars occupé par les Sabins ; Mars n’est pas un dieu romain. — Mars introduit par les Sabins dans la légende de Romulus. — Le Capitole sabin. — Les Sabins dans le Forum, les danses des Saliens. — Origine des étrennes. — Les Sabins tout autour du Palatin et sur l’Aventin ; dans l’espace qui sépare du Tibre l’Aventin et le Capitole. — Junon, Minerve, Diane, divinités sabines. — Les Sabins dans l’île Tiberine, dans le Trastevère. — Conclusion historique ; séparation et inégalité de la ville romaine et de la ville sabine. — Infériorité et dépendance de la première. — Grand rôle des Sabins dans l’histoire romaine.  
 391


Tullus Hostilius est un roi sabin. — Guerre d’Albe. — Le combat des Horaces et des Curiaces, les uns et les autres Sabins ; leurs tombeaux. — Meurtre d’Horatia. — Jugement de Marcus Horatius, Pila Horatia. — La poutre de la Sœur, lieu de l’habitation de la famille Horatia. — Bataille contre les Véiens et les Fidénates. — Destruction d’Albe. — Les Albains sur le Cælius. — César est Latin. — La Curia Hostilia, origine sabine des curies. — Guerre contre les Sabins expliquée. — Tullus Hostilius d’impie devient dévot. — Il veut attirer la foudre et périt. — Autre version de sa mort.  
 448
TABLE DES MATIÈRES

PREMIÈRE PARTIE
LA ROME PRIMITIVE ET LA ROME DES ROIS.
SUITE.



Caractère du règne d’Ancus, sa maison. — Les Fétiaux, d’institution sabine : la colonne de la guerre. — Guerres contre les Latins et populations latines établies sur l’Aventin. — Guerre contre les Véiens ; conquêtes au delà du Tibre ; fondation d’Ostie, déplacement d’Ostie. — Les Salines d’Ancus existent encore. — La transplantation des Latins à Rome ; origine de la plebs romaine. — Différence de la plebs et des clients. — Le commerce latin, l’industrie sabine. — Ancus fortifie Rome : le fossé des Sabins, la citadelle du Janicule, le pont Sublicius, les murs d’Ancus. — Politique des rois sabins et d’Ancus en particulier. — La prison Mamertime et la popularité. — Ce qui fit périr la royauté sabine. 
 1



Comment Rome eut-elle un roi étrusque. — Origine de Tarquin. — Prodige sur le Janicule. — Politique de Tarquin ; lui et sa femme prennent des noms sabins. — Cette politique se montre dans la fondation du nouveau Capitole et dans la nouvelle organisation des tribus. — Caractère de la monarchie étrusque. — Grands travaux
d’utilité publique. Dessèchements commencés. — Le Cirque. — Jeux de l’Étrurie à Rome. — Union des divers éléments de Rome enceinte générale des collines. — Le marché embelli ; avances aux Latins. — Les fils du dernier roi sabin tuent Tarquin sur la Velia. 
 40



Légende sabine sur Servius Tullius. — Mastarna. — Servius Tullius élu par le sénat. — Culte et temple de la Fortune, dévotion de l’aventurier à la Fortune. — Les Compitalia, fête des Lares, politique de Servius. — Rome, ville latine ; Rome mise à la tête des populations latines ; temple de Diane. — Opposition des Sabins, supercherie religieuse. — Première enceinte de toute la ville ; Rome existe. 
 80



Institutions de Servius. — Tribus locales substituées aux tribus de race. — Les classes. — Principe du cens. — La propriété, fondement et mesure de l’importance politique. — Les Septa. — Rapport de la constitution de Servius et de celle de Solon. — Comment une constitution à la grecque a-t-elle pu venir d’un chef étrusque ? — Explication, rapport de Mastarna avec les villes grecques de Campanie. — Origine grecque de la monnaie, des mesures, de l’écriture romaines. — Actes de naissance et de décès, trois temples. — Mort de Servius, chant de la parricide. — Rue Scélérate. 
 117



Question de l’influence des Étrusques sur Rome, présomption tirée de monuments et de la topographie. — Origine et formation du peuple étrusque. — Rapports de l’Étrurie avec la Grèce, l’Orient, les populations germaniques. — Ce que les Romains ont reçu des Étrusques. — Chiffres, monnaie, calendrier, les cloches, les moulins à bras, etc — Jeux : pugilat, courses de chevaux et de chars ; jeux séculaires : le siècle étrusque. — Représentations dramatiques, combats de gladiateurs, pompe royale et patricienne, pompe triomphale d’origine étrusque. — Ce qu’il y eut d’étrusque dans la  
religion et dans l’organisation politique, dans le système militaire et dans l’agriculture des Romains. — L’art romain fut étrusque jusqu’au jour où il fut grec. — Architecture, sculpture, musique. — Tableau de Rome sous les rois étrusques. 
 157



Tyrannie et grandeur de Tarquin. — Sa politique à l’égard des Sabins et à l’égard des Latins. — Féries latines, temple de Jupiter sur le mont Albain. — Assemblée des Latins prés de l’eau Ferentina, meurtre d’Herdonius. — Prise de Gabie. — Guerre contre les Volsques. — Colonies dans les villes pélasgiques de Signia et de Circéi. — Le monte Circello chez Homère et chez Virgile, souvenirs de la magicienne Circé. — Temple de Jupiter Capitolin ; son archilecture, sa forme, sa grandeur. — Travaux imposés par Tarquin, la cloaca maxima. — Tarquin envoie consulter l’oracle de Delphes ; premiers rapports de Rome avec la Grèce. — Les livres sibyllins. — Feinte stupidité de Brutus, fable née de son nom. — Lucrèce Sabine, Collatie Sabine, Brutus Sabin. — Expulsion des rois. — Jugement sur Tarquin. 
 209


DEUXIÈME PARTIE
LA RÉPUBLIQUE


Le consulat. — Les biens privés des Tarquins confisqués, jugement de Tite Live. — Champ de Mars, origine prétendue de l’île Tibérine. — Conspiration, exécution des fils de Brutus dans le Forum. — Buste de Brutus. — Temple élevé par Brutus à la déesse Carna. — Mort de Brutus. — Vaterius Publicola soupçonné à l’occasion de sa maison sur la Velia. — Dédicace du temple de Jupiter, fermeté sabine. — Porsena occupe la citadelle du Janicule. — Le pont Sublicius, Horatius Coctès, histoire de sa statue. — Mutius Scævola, les prés de Mutius. — Clélie, sa statue sur la Velis. — BataiUe livrée par Aruns aux Ariciens, tombeau d’Aruns. — Rue et quartier étrusques, origine de ce nom. — Porsena a été le maître à Rome. — Pourquoi la 
confédération latine embrassa la cause de Tarquin. — La gens sabine des Claudii passe aux Romains. Bataille du lac Régille, emplacement du lac, apparition et temple de Castor et Pollux. — Dédicace du tempte de Saturne. 
 261



Nulle demeure particulière assignée aux rois et aux consuls. — Lieu de réunion du sénat, la curie, différents temples. — Lieu des assemblées patricienne, le Comitium, Plate-forme qui le dominait à l’ouest, le Vulcanal. — Tribunal du préteur. — Comices par curies dans le Comitium. — Comices par centuries dans le Champ de Mars. — Censure. — Recensement, lustration. — Questure. — Le Forum, comices par tribus, la tribune. — Recensement et procession annuelle des chevaliers dans le Forum. — Corps religieux, leurs, habitations respectives. 
 308



Guerres au dehors et luttes au dedans. — Avarice et manque de foi des patriciens ; temple de Mercure. — Les plébéiens se retirent sur le mont Sacré. — Création des tribuns du peuple et des édites. — Coriolan, sa hauteur, son exil, fait la guerre aux Romains, vient à quatre milles de Rome. — Valeria et les femmes romaines vont vers lui, il s’arrête à la voix de sa mère, Lieu de la scène. — Temple de la Fortune des femmes. — Spurius Cassius ; première loi agraire. — Spurius Cassius est mis à mort par son père ; origine de la puissance paternelle chez les Romains. — Offrande au temple de Cérès. — Statue et maison de Sp. Cassius ; temple de Tellus. — Dynastie consulaire des Fabius ; ils passent aux plébéiens. — Motifs de leur établissement militaire contre les Véiens. — Leur départ de Rome, le chemin qu’ils suivent, la porte Carmentale. — Leur guerre contre Véies, leur défaite, leur mort. — Les Véiens sur le Janicule et dans le Champ de Mars. 
 372



Agitations dans le Forum. — Mort d’un tribun. — Troubles au sujet de la loi Publilia. — Appius se donne la mort. — Violences des jeunes patriciens ; le fils de Cincinnatus condamné ; cause de la pauvreté 
de Cincinnatus. — Le Capitole occupe par le Sabin Herdonius. — Cincinnatus consul. — On va chercher Cincinnatus dans son champ pour le faire dictateur ; le vrai Cincinnatus. — Les terres sur l’Aventin données aux plébéiens par la loi Icilia. — Les décemvirs ; histoire de Virginie. Meurtre de Spurius Mælius ; l’Æquimelium. — Ce qu’était la dictature à Rome, essentiellement temporaire ; différence d’un remède et d’un régime. 
 434



Guerres avec les Æques et les Volsques. — Guerres contre Véies. — Statues des ambassadeurs romains mis à mort par Tolumnius, placées près des Rostres. — Cornelius Cossus tue Tolumnius. — Déférence de Tite Live pour un témoignage d’Auguste. — Temple d’Apollon médecin. — Fidène reprise. — Verrugo. — Siège de Véies. — L’émissaire du lac d’Albano. — Comédie religieuse et politique. — Véies est prise. — Temple de Junon sur l’Aventin. — Triomphe, dévotion et impopularité de Camille. — Exil et prière de Camille. — Voix divine qui annonce l’arrivée des Gaulois. — Autel d’Ajus Locutius. 
 498



premiers rapports des Romains et des Gautois. — Défaite de l’Allia. — Les Gaulois à Rome ; incendie de la ville, massacre des vieux patriciens. — Les Gaulois tentent de surprendre le Capitole ; ils sont repoussés par Manlius. — Temple de Junon Moneta. — Effet de la malaria ; les Gaulois se décident à lever le siège. — Busta Gallica. — Mensonge de Tite Live, Rome s’est rachetée. — Les plébéiens veulent transporter Rome à Véies ; les patriciens et Camille résistent. — On rebâtit la ville à la hâte ; de là son irrégularité. — Temple de Mars. — On garantit le Capitole par une muraille. — Jugement, condamnation et mort de Manlius. — Le sénat appelle Camille pour qu’il s’oppose aux lois Liciniennes. — Scènes orageuses au Forum. — Accord des partis, temple de la concorde 
 538