L’Encyclopédie/1re édition/SEPTENTRION

SEPTENTRION, s. m. en Astronomie, c’est proprement une constellation du nord, que l’on appelle plus ordinairement ursa minor, ou la petite ourse. Voyez Ourse.

Septentrion, en Cosmographie, signifie la même chose que nord, ainsi appellé de l’ancienne constellation septentrion. L’étoile polaire est une étoile de cette constellation. Voyez Nord, Polaire, &c.

Delà est venu le mot septentrional, septentrionalis, pour désigner tout ce qui a rapport au nord. Comme les signes septentrionaux, les paralleles septentrionaux, &c. sont les signes & les paralleles qui sont du côté de l’équateur vers le nord, cette dénomination vient de ce que l’on divise la terre en deux hémispheres, terminés par l’équateur ; celui qui est du côté du septentrion s’appelle hémisphere septentrional, & l’autre hémisphere méridional : or tout ce qui se trouve dans l’un de ces deux hémispheres, conserve la dénomination. Ainsi on dit que la latitude septentrionale d’un lieu est à 48°. pour dire que ce lieu se trouve dans l’hémisphere septentrional, & est éloigné de 48 degrés de l’équateur, & ainsi du reste, &c. (O)

Septentrion, (Antiq. rom.) en latin septentrio ; c’étoit le nom ou le sobriquet que l’on donnoit à une certaine espece de mimes ou danseurs. M. de Caylus a fait graver d’après un bronze antique, la représentation de ces sortes de gens, dont les gestes & l’attitude paroissent très-comiques. Les especes de castagnettes qu’il tient aux mains, ne ressemblent point du tout aux nôtres ; elles servoient apparemment à marquer la mesure, & appuyoient les mouvemens d’une danse qui de sa nature devoit être ridicule. Ce mime est nud, il n’a qu’une écharpe autour des hanches, & elle est renouée sur le côte. La chaussure n’est qu’un simple chausson qui paroît n’avoit point de couture : la pointe au-dessus du talon remonte assez haut, & le devant se rabat sur les cordons qui le tiennent en état. La dénomination de septentrion donnée par les Romains aux mimes ou danseurs ainsi vêtus, est employée dans plusieurs inscriptions, nommément à Antibes, où M. de Caylus a copié la suivante, D. M. Pueri septentrionis Annor. XII. Qui Antipollin Theatre Biduo saltavit & placuit. Antiq. de M. de Caylus, tom. II. (D. J.)

Septentrion, le, (Géog. mod.) l’un des quatre points cardinaux. C’est celui qui répond sur l’horison au pole boréal, & par lequel passe le méridien. Ce mot désigne en Géographie la partie du ciel & celle du globe de la terre qui est opposée au midi, & qui se trouve entre l’équateur & le pole. On a donné à cette partie le nom de septentrion, & celui de septentrional à tout ce qui est tourné de ce côté-là, parce que les anciens y remarquerent sept étoiles qu’ils nommerent septem triones. C’est la même constellation que les Astronomes appellent la petite ourse, & le peuple le chariot de saint Jacques. Comme les mots nord & septentrion sont synonymes, Voyez Nord. (D. J.)