L’Encyclopédie/1re édition/GALIOTE

◄  GALIONS
GALITE  ►

GALIOTE, s. f. (Marine.) petit bâtiment de charge, ou qui sert à porter des ordres. Il y a aussi des galiotes à bombes qui sont principalement en usage en France, qui n’ont que deux coursives, & dont les mortiers sont établis sur un fardage de cables qui s’étend jusqu’au fond de cale.

La galiote va à voile & à rame ; elle n’a qu’un mât, & pour l’ordinaire 16 ou 20 bancs à chaque bande avec un seul homme à chaque rame ; elle est montée de deux ou trois pierriers ; les matelots y sont soldats, & prennent le fusil en quittant la rame : on ne se sert guere de cette sorte de bâtiment que dans la mer Méditerranée.

Les Hollandois donnent le nom de galiote à des bâtimens de moyenne grandeur, mâtés en heu : leur longueur ordinaire est de 85 à 90 piés, quoiqu’on en construise de moindres & de beaucoup plus grands : ils s’en servent pour faire de grandes traversées, & même jusqu’aux Indes.

Pour donner une idée de cette sorte de bâtiment, voici le devis d’une galiote ordinaire, tiré des Hollandois.

Devis d’une galiote de 85 piés de long de l’étrave à l’étambord, 21 piés de bau, & 11 piés de creux. L’étrave avoit un pié d’épaisseur & 10 piés de quête : l’étambord avoit la même épaisseur & un pié de quête. La quille avoit 14 pouces quarré. Le franc bordage jusqu’à la premiere préceinte étoit de 3 planches de Prusse ou de Pologne. Le plafond avoit 15 piés & un quart de large, & s’élevoit de 2 pouc. vers les côtés.

Les varangues avoient 8 pouces & demi d’épais, & les genoux leur étoient proportionnés, mais ils n’avoient que demi-pié d’épaisseur par le haut contre le franc bordage. La carlinge avoit 2 piés de large & 9 pouces d’épais ; les alonges avoient un demi-pié d’épaisseur par le bas, & 4 pouces & demi par le haut.

La vraige d’empâture avoit 4 pouces d’épais, & 13 ou 14 pouces de large, & le reste du ferrage du fond depuis le fond jusqu’à la ferre banquiere, étoit de planches de 2 pouces d’épaisseur. La serre banquiere avoit 4 pouces d’épais ; les baux 1 pié d’épais & onze, douze, ou treize pouces de large ; ils étoient posés à 3 piés & demi l’un de l’autre. Chaque bau avoit 2 courbatons posés de haut en-bas. Il y avoit les baux proche du mât, 2 par-devant & 2 par-derriere ; & chacun avoit le courbaton : 2 posés de haut en-bas, & 2 en-travers ; les serre-gouttieres avoient 4 pouces d’épais.

Il y avoit des barrotins de planches de chêne de 2 pouces, en travers sous le tillac. L’écoutille avoit 7 piés de long & 6 pouces de large. Les deux plus basses préceintes avoient 5 pouces d’épais, & la fourrure entre-deux avoit un pié de large ; la plus haute préceinte avoit 9 pouces de large & 3 pouces d’épais, & la fourrure qui étoit dessous un pié de large ; & celle qui étoit au-dessus 9 pouces ; la lisse de vibord avoit 6 pouces de large & 3 pouces d’épais, & terminoit les côtés du vaisseau par le haut, ainsi que c’est l’ordinaire dans les galiotes.

Le mât tomboit un peu plus vers l’arriere, qu’il ne fait dans les flûtes, pour empêcher que les voiles qui sont à de tels bâtimens, & qui donnent aux mâts beaucoup de poids en-avant, ne le fît trop pancher de ce côté-là : ce qui pourroit faire tomber le vaisseau sur leng.

La chambre de proue s’étendoit à 11 piés de l’étrave ; & la chambre de poupe à 11 piés & demi de l’étambord, descendant de 3 piés & demi au-dessous du tillac, & s’élevant de 2 piés & demi au-dessus. Le bâtiment avoit 5 piés de relevement à l’avant, & 8 piés & demi à l’arriere.

Le petit mât d’artimon que le bâtiment portoit, étoit posé justement devant la place du timonnier, ou 2 piés & demi devant la chambre de poupe. Le grand mât étoit placé à un tiers de la longueur du vaisseau à prendre de l’avant.

Le gouvernail avoit par le bas la même largeur que l’étambord, mais par le haut il étoit plus étroit ; la barre passoit au-dessus de la petite voûte qui couvroit la chambre de l’arriere, en sorte qu’on la pouvoit tourner & faire jouer hors le bord, & ce qui a fait aussi donner à ces sortes de bâtimens le nom de tourne hors le bord.

Quelquefois on leur donne à l’arriere la figure d’une flûte, & alors on les appelle bots ; c’est au haut de leur avant qu’ils ont leur plus grande largeur ; les dernieres planches du haut de l’arriere avancent un peu hors le vaisseau, de même que dans les sémales, afin que le gouvernail se puisse arrêter plus facilement, & qu’il ne s’éleve pas en-haut ; auquel effet on y met aussi une planche de travers, qui sert encore de banc pour s’asseoir.

On bâtit une autre sorte de petits vaisseaux en Hollande, qui ont la forme de galiotes par le bas, & celle de pinasses par le haut, avec un demi-pont ; l’on s’en sert pour des voyages de long cours. Ils ont un véristant & une grande écoutille qui s’emboîte ; mais ils n’ont point de dunette ; la gardiennerie qui est suspendue & fort bas d’étage, sert de fonte aux poudres & au biscuit ; & l’on y ménage encore assez d’autres commodités pour les provisions, par rapport à sa grandeur. La chambre de proue sert de cuisine, & il y a des cabannes & des aisemens de même qu’à l’arriere dans la chambre du capitaine, où il y a aussi une petite cheminée.

Les galiotes destinées pour servir d’yachts d’avis, & non pour porter des cargaisons, comme sont celles ci-dessus mentionnées, sont un peu différentes des autres dans la forme. Ce sont des bâtimens ras à l’eau, & foibles de bois par le haut ; le plafond s’éleve moins vers les côtés, & elles sont plus aiguës que les autres galiotes & ont moins de largeur, mais leurs mâts sont plus épais, & portent plus de voiles.

Celles dont on se sert pour la pêche sont aussi d’une forme différente des autres ; elles sont plus petites, & le fond de cale est séparé en divers retranchemens pour y mettre le poisson.

Pour construire une galiotte telle qu’elle est décrite dans le devis ci-dessus, il faut douze bonnes planches pour le fond, 50 varangues, 12 guerlands & barres d’arcasses, 16 baux pour le pont, 2 vaigres d’empâture, 100 alonges, 32 courbatons, 3 planches pour le franc-bord, 2 préceintes, une autre préceinte avec la fermure de sabord & la lisse de vibord, 100 alonges de revers.

Le mât d’une galiote de 85 à 88 piés, c’est-à-dire le grand mât, doit avoir 58 à 60 piés de long, & le tout doit être de 18 à 20 piés & 20 palmes de diametre. Le mât de hune ou perroquet doit avoir 14 piés de hauteur au-dessus du ton du grand mât, & 10 palmes de diametre ; la vergue qui est à corne doit avoir 44 à 46 piés de long, & 10 à 11 palmes de diametre. Le beaupré doit avoir 46 à 48 piés de long & 12 palmes de diametre. Le mât d’artimon doit avoir 36 à 40 piés de haut au-dessus du pont, & 53 à 55 piés à fond de cale, & 9 pouces de diametre. La vergue de misene & de la fogue de misene doit avoir 40 à 42 piés.

Le grand étai doit avoir 12 brasses de long & 9 pouces & demi d’épaisseur. L’étai du mât de hune 14 brasses de long à 6 pouces d’épaisseur. Chaque couple de haubans 18 brasses de long, & six pouces d’épaisseur. Le prudour & la caliorne, 45 brasses de long & 5 pouces d’épaisseur. Les prudours du bras, 8 brasses & demi de long & 3 pouces un quart d’épaisseur. Les garauts du bras 26 brasses de long. La drisse de misene 37 brasses de long. La drisse de la fogue de beaupré 37 brasses. Les deux galaubans 21 brasses de long & 6 pouces d’épaisseur. La corde qui descend comme étai du haut du mât à l’étrave, 15 brasses de long & 3 pouces d’épaisseur. La grande écoute 20 brasses de long & 3 pouces & demi d’épaisseur. L’écoute d’artimon 10 brasses de long. Les galaubans de perroquet d’artimon 15 brasses de long. Les gros cables chacun 100 brasses de long & 9 pouces & demi d’épaisseur. Une haussiere 120 brasses de long & 3 pouces d’épaisseur. Le palan & son teaugue 11 brasses de long, & le garau 24 brasses.

Les galiotes & les bouts sont ordinairement montés de 5 ou 6 hommes, & quelquefois plus, quelquefois moins, selon leur grandeur. C’est le maître ou patron qui y commande, & qui prend soin de tout ce qui regarde la charge du bâtiment. (Z)