Jeunes espritz, qui ne sçavez comprendre

Anonyme

Jeunes espritz, qui ne sçavez comprendre

Jeunes espritz, qui ne sçavez comprendre
comment il fault gaigner le jeu d'aymer:
le jeu de paulme a tous vous peult apprendre
que amour se doibt pour l'esteuf estimer:
le premier coup, que qinze on veut nommer,
c'est le devys; au baiser, c'est le trente;
puis au toucher du tetin a la fente,
quarente cinq peut conter l'amoureux;
mais pour gaigner le jeu qui tant contente,
il faut fraper tout droit a l'entredeux.


Source: Langlois, Ernest, « Notices des manuscrits français et provençaux de Rome antérieurs au XVIe siècle », Notices et extraits des manuscrits de la Bibliothèque nationale et autres bibliothèques, 33:2, 1889, p. 1-347. (ici p. 51) Internet Archive