Ouvrir le menu principal

Jean qui grogne et Jean qui rit


Jean qui grogne et Jean qui rit
1865



à ma petite-fille


MARIE-THÉRÈSE DE SÉGUR


Chère petite, tu as longtemps attendu ton livre ; c’est qu’il y avait bien des frères, des cousins, des cousines, d’un âge plus respectable que le tien. Mais enfin, voici ton tour. Jean qui rit te fera rire, je l’espère ; je ne crains pas que Jean qui grogne te fasse grogner.

Ta grand’mère qui t’aime bien,
Comtesse de Ségur,
née Rostopchine





TABLE DES MATIÈRES