Ouvrir le menu principal

Gallia
Librairie de Madame Humbert (p. 3-4).

GALLIA

Paroles françaises et musique de Ch. GOUNOD.

INTRODUCTION ET CHŒUR

La voilà seule, vide, la Cité Reine des Cités.
Ses enfants pleurent, nuit et jour, dans ses murs désolés.
Reine, Flambeau du monde ! Aujourd’hui délaissée ;
L’ombre dérobe sa honte !
Un fleuve de larmes inonde son visage !
Pas un ne la console, pas un parmi ceux qu’elle aime.
Les nations l’oublient et l’abandonnent,
    et la voilà vide, solitaire.

CANTILÈNE
Solo. Ses tribus plaintives à ses Temples saints ne viennent plus chanter leurs cantiques.
(Le Chœur répète ces paroles.)
Solo. Ses remparts ne sont que décombres !
Ses lévites tremblent, gémissent !
Sur les fronts vierges plus de fleurs ! Son âme se plonge dans sa douleur sans fin : de sa tristesse le poids l’oppresse !
Les larmes brûlent ses yeux !
SOLO ET CHŒUR
Ô mes frères, qui passez sur la route ! Voyez mes pleurs, ma misère ! Dites s’il est des larmes auprès de mes larmes.
Grâce, Dieu vengeur ! pour tes enfants sans armes !
Contre l’insolent vainqueur arme ton bras !


FINALE
Solo et Chœur. Jérusalem ! Jérusalem !
reviens vers le Seigneur, ton Dieu !