Ouvrir le menu principal

Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/Le Berger qui introduit le loup dans la bergerie et le Chien (bilingue)

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Berger qui introduit le loup dans la bergerie et le Chien.

317


LE BERGER QUI INTRODUIT LE LOUP DANS LA BERGERIE ET LE CHIEN


Un berger, qui faisait rentrer ses moutons à l’intérieur de l’étable, allait enfermer avec eux un loup, si son chien, qui s’en était aperçu, ne lui eût dit : « Comment toi, qui tiens à la vie de tes moutons, fais-tu entrer ce loup avec eux ? »

La société des méchants est propre a causer les plus grands dommages et même la mort.

317
Ποιμὴν <λύκον εἰς μάνδραν εἰσάγων> καὶ κύων.

Μάνδρας ἔσω πρόϐατα ποιμὴν εἰσάγων
μετ’ αὐτῶν καὶ λύκον ἤμελλε συγκλεῖσαι,
εἰ μὴ <ὁ> κύων ἰδὼν πρὸς αὐτὸν εἶπεν·
« Πῶς τὰ πρόϐατα τῆς ποίμνης θέλων σῶσαι
τόνδε τὸν λύκον συνεισάγεις τῇ ποίμνῃ ; »

Ὅτι μεγίστην βλάϐην καὶ θανάτου παραιτίαν οἶδε ποιεῖν τῶν κακῶν ἡ συνοίκησις.