Ouvrir le menu principal

Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Trèfle

Travée <
Index alphabétique - T
> Treillage
Index par tome

TRÈFLE, s. m. Nom que l’on donne à un membre d’architecture de forme géométrique, obtenu au moyen de trois cercles dont les centres sont placés aux sommets des angles d’un triangle équilatéral. On dit aussi trilobe (fig. 1).

Schema.sculpture.trilobe.png


À dater de la fin du XIIe siècle jusqu’au XVIe, on s’est beaucoup servi de cette figure dans la composition des meneaux, des roses, des arcatures, et en général des claires-voies. Quelquefois les points de rencontre des cercles sont terminés par un ornement feuillu A, par une tête humaine ou d’animal.

Il arrive souvent qu’un trèfle inscrit trois autres trèfles, ainsi que l’indique le tracé B. (Voy. Balustrade, Fenêtre, Meneau, Rose.)

Quelques auteurs ont voulu voir dans cette figure un symbole. Rien ne vient appuyer cette opinion. Le trèfle résultait tout naturellement de l’emploi, très-fréquent, du triangle équilatéral, dans l’architecture du moyen âge, comme figure génératrice (voy. Proportion ). Il avait l’avantage, pour les claires-voies des meneaux, par exemple, de pouvoir inscrire facilement dans un arc en tiers-point ab des figures engendrées par le triangle équilatéral.