Deuil ou Fête


Pensiero e Volontà du 1er février 1924
Traduction par Anonyme.
.


DEUIL OU FÊTE ?


Lénine est mort.

Nous pouvons avoir pour lui cette espèce d’admiration forcée qu’arrachent aux foules les hommes forts, même hallucinés, même cruels, et qui réussissent à laisser dans l’histoire la trace profonde de leur passage : Alexandre, Jules César, Loyola, Cromwell, Robespierre, Napoléon. Mais lui, même animé des meilleures intentions, fut un tyran, et l’étrangleur de la révolution russe — et nous qui n’avons pas pu l’aimer de son vivant, nous ne pouvons pas le pleurer une fois mort.

Lénine est mort. Vive la liberté !