De la variation des animaux et des plantes sous l'action de la domestication/Tome I

De la variation des animaux et des plantes sous l'action de la domestication (The Variation of Animals and Plants under Domestication)
Traduction par Jean-Jacques Moulinié.
Vol. 1
C. Reinwald.
DE LA VARIATION
DES
ANIMAUX
ET DES PLANTES
SOUS L’ACTION DE LA DOMESTICATION
PAR
CHARLES DARWIN
M. A., F. R. S., ETC.
TRADUIT DE L’ANGLAIS PAR J.-J. MOULINIÉ
Secrétaire général de l’Institut National Genevois
PRÉFACE DE CARL VOGT
AVEC 43 GRAVURES SUR BOIS



TOME PREMIER


PARIS
C. REINWALD, LIBRAIRE-ÉDITEUR
15, RUE DES SAINTS-PÈRES, 15

1868
Tous droits réservés.


TABLE

du premier volume.



CHIENS ET CHATS DOMESTIQUES.
CHIENS. Anciennes variétés. — Ressemblance, dans divers pays, entre les chiens domestiques et les espèces canines indigènes. — Absence de crainte chez les animaux qui ne connaissent pas l’homme. — Chiens ressemblant aux loups et aux chacals. — Acquisition et perte de la faculté d’aboyer. — Chiens sauvages. — Taches sus-oculaires feu. — Période de gestation. — Odeur désagréable. — Fertilité des chiens croisés. — Différences dans les diverses races dues en partie à la descendance d’espèces distinctes. — Différences dans le crâne et les dents. — Différences dans le corps et la constitution. — Différences peu importantes fixées par la sélection. — Action directe du climat. — Chiens à pattes palmées. — Historique des modifications graduellement exercées par sélection sur quelques races anglaises. — Extinction des sous-races moins améliorées.
 
CHATS. Croisements avec plusieurs espèces. — Races différentes n’existant que dans des contrées séparées. — Effets directs des conditions de la vie. — Chats sauvages. — Variabilité individuelle. 
 17


CHEVAUX ET ÂNES.
CHEVAL. Différences des races. — Variabilité individuelle. — Effets directs des conditions vitales. — Aptitude à supporter le froid. — Modifications des races par sélection. — Couleurs du cheval. — Pommelage. — Bandes foncées sur l’épine dorsale, les jambes, les épaules et le front. — Les chevaux isabelle sont les plus fréquemment rayés. — Raies dues probablement à un retour vers l’état primitif.
 
ÂNES. Races. — Couleurs. — Rayures des jambes et de l’épaule. — Bandes de l’épaule quelquefois absentes, quelquefois fourchues. 
 52


PORCS. — BÊTES BOVINES. — MOUTONS. — CHÈVRES.
PORCS. Appartiennent à deux types distincts, Sus scrofus et indicus. — Porc des tourbières. — Porc du Japon. — Fertilité des porcs croisés. — Modification du crâne dans les espèces fortement améliorées. — Convergence des caractères. — Gestation. — Porcs à sabot. — Appendices bizarres aux mâchoires. — Décroissance des crocs. — Raies longitudinales chez les jeunes. — Porcs marrons. — Races croisées.
 
BÊTES BOVINES. — Le zébu est une espèce distincte. — Descendance probable du bétail européen de trois espèces sauvages. — Races actuellement toutes fertiles entre elles. — Bétail anglais parqué. — Couleur des espèces primitives. — Différences constitutionnelles. — Races de l’Afrique du Sud. — Races de l’Amérique du Sud. — Bétail niata. — Origine des diverses races du bétail.
 
MOUTONS. — Races remarquables. — Variations du sexe mâle. — Adaptations à diverses conditions. — Gestation. — Modifications de la laine. — Races semi-monstrueuses.
 
CHÈVRES. — Variations remarquables 
 69


LAPINS DOMESTIQUES.
Descendance du lapin domestique du lapin commun sauvage. — Domestication ancienne. — Sélection ancienne. — Lapins à oreilles pendantes. — Races diverses. — Fluctuation des caractères. — Origine de la race himalayenne. — Cas curieux d’hérédité. — Lapins redevenus sauvages à la Jamaïque et aux Îles Falkland. — Lapins de Porto Santo redevenus sauvages. — Caractères ostéologiques. — Crâne. — Crâne des lapins demi-lopes. — Variations du crâne analogues aux différences de diverses espèces de lièvres. — Vertèbres. — Sternum. — Omoplates. — Effets de l’usage et du défaut d’usage sur les proportions des membres et du corps. — Capacité du crâne et petitesse du cerveau. — Résumé des modifications du lapin domestique 
 110


PIGEONS DOMESTIQUES.
Énumération et description des diverses races. — Variabilité individuelle. — Variations remarquables. — Caractères ostéologiques : crâne, mâchoire inférieure, nombre des vertèbres. — Corrélation de croissance entre la langue et le bec, et entre les paupières et la peau caronculeuse des narines. — Nombre des rémiges, longueur de l’aile. — Coloration, duvet. — Pattes palmées et emplumées. — Effets du défaut d’usage. — Corrélation entre le bec et les pieds. — Longueur du sternum, des omoplates et de la fourchette. — Longueur des ailes. — Résumé des différences entre les races 
 139


PIGEONS (suite).
Souche primitive des diverses races domestiques. — Mœurs. — Races sauvages du bizet. — Pigeons de colombier. — Preuves de la descendance des diverses races de la Columba livia. — Fertilité des races croisées. — Retour au plumage du bizet sauvage. — Circonstances favorables à la formation des races. — Antiquité et histoire des races principales. — Mode de leur formation. — Sélection. — Sélection inconsciente. — Soins apportés par les éleveurs à la sélection de leurs oiseaux. — Familles légèrement différentes devenant graduellement des races bien distinctes. — Extinction des formes intermédiaires. — Permanence ou variabilité de certaines races. — Résumé 
 191


RACES GALLINES.
Description des diverses races. — Arguments en faveur de leur descendance de plusieurs espèces. — Arguments en faveur de la descendance de toutes les races du Gallus Bankiva. — Retour, quant à la couleur, vers la souche primitive. — Variations analogiques. — Histoire ancienne de la poule. — Différences extérieures entre les races. — Œufs. — Poulets. — Caractères sexuels secondaires. — Rémiges et rectrices, voix, naturel, etc. — Différences ostéologiques du crâne, des vertèbres, etc. — Effets de l’usage et du défaut d’usage sur certaines parties. — Corrélation de croissance 
 239


CANARDS. — OIES. — PAONS. — DINDONS. — PINTADES. — CANARIS. — POISSONS DORÉS. — ABEILLES. — VERS À SOIE.
CANARDS. — Diverses races. — Domestication. — Leur provenance du canard sauvage commun. — Différences des races. — Différences ostéologiques. — Effets de l’usage et du défaut d’usage sur les os des membres.
 
OIES. — Domestication ancienne. — Variation faible. — Race de Sébastopol.
 
PAONS. — Origine de la race à épaules noires.
 
DINDONS. — Races. — Croisements avec l’espèce des États-Unis. — Effets du climat.
 
PINTADES. — CANARIS. — POISSONS DORÉS. — ABEILLES.
 
VERS À SOIE. — Espèces et races. — Domestication ancienne. — Soins apportés à leur sélection. — Différences entre les races. — Différences entre les œufs, chenilles et cocons. — Hérédité des caractères. — Ailes imparfaites. — Instincts perdus. — Caractères en corrélation 
 293


PLANTES CULTIVÉES : PLANTES CULINAIRES ET CÉRÉALES.
REMARQUES PRÉLIMINAIRES sur le nombre et l’origine des plantes cultivées. — Premiers degrés de culture. — Distribution géographique des plantes cultivées.
 
CÉRÉALES. — Incertitude sur le nombre des espèces. — Froment et ses variétés. — Variabilité individuelle. — Changements d’habitudes. — Sélection. — Histoire ancienne des variétés. — Maïs, sa grande variation. — Action directe du climat sur le maïs.
 
PLANTES CULINAIRES. — Chou : ses variétés par le feuillage et la tige, mais pas par d’autres parties. — Leur origine. — Autres espèces de Brassicæ. — Pois : importance des différences entre les diverses sortes, surtout dans les gousses et les graines. — Constance et variabilité de quelques variétés. — Ne s’entre-croisent pas. — Fèves. — Nombreuses variétés de pommes de terre. — Différences entre les tubercules. — Caractères héréditaires 
 324


PLANTES (suite). — FRUITS. — ARBRES D’ORNEMENT. — FLEURS.
FRUITS. — Raisins. — Variations insignifiantes et bizarres. — Mûres. — Oranges. — Résultats singuliers de croisement. — Pêches et Brugnons. — Variations de bourgeons. — Variation analogique. — Rapports avec l’amande. — Abricots. — Prunes, Variation de leurs noyaux. — Cerises. — Variétés singulières. — Pommes. — Poires. — Fraises. — Mélanges des formes primitives. — Groseilles. — Accroissement constant de la grosseur du fruit. — Variétés. — Noix. — Noisettes. — Plantes cucurbitacées. — Leurs variations surprenantes.
 
ARBRES D’ORNEMENT. — Genre et degré de leurs variations. — Frêne. — Pin d’Écosse. — Aubépine.
 
FLEURS. — Origine multiple de beaucoup de fleurs. — Variations de particularités constitutionnelles. — Genre de variation. — Roses. — Espèces cultivées. — Pensées. — Dahlias. — Histoire et variation de la jacinthe 
 353


SUR LA VARIATION PAR BOURGEONS ET SUR CERTAINS MODES ANORMAUX DE REPRODUCTION ET DE VARIATION.
Variations par bourgeon dans les Pêchers, Pruniers, Cerisiers, Vigne, Groseillers et Bananiers, manifestées par les modifications du fruit. — Fleurs ; Camellias, Azaleas, Chrysanthemums, Roses, etc. — Altération des couleurs chez les œillets. — Variations par bourgeon dans les feuilles. — Variations par drageon, tubercule et bulbe. — Bigarrage des Tulipes. — Passage des variations par bourgeons à des modifications résultant de changements dans les conditions extérieures. — Cytisus Adami ; son origine et ses transformations. — Réunion de deux embryons différents dans une même graine. — L’orange trifaciale. — Retour par bourgeon dans les hybrides. — Production de bourgeons modifiés par la greffe d’une variété ou d’une espèce sur une autre. — Action immédiate d’un pollen étranger sur la plante fécondée. — Effets d’une première fécondation sur la progéniture ultérieure des femelles d’animaux. — Conclusion et Résumé. 
 396