Ouvrir le menu principal
Œuvres complètes - Tome IIIVaniervolume III (p. 190-191).

XCI

À PH…


I


Tu me demandes des vers,
Ça, c’est gentil comme un cœur.
En voici, mais point pervers :
Car mon amour, tout vigueur,

Tout force et dévouement jusque
Au sang mien, tu ne l’ignores
Pas, a cessé tout ton brusque
Depuis qu’il a vu, sonores,

Les rives du sombre bord
S’étrécir autour de lui,
Sonores cris de mort,
Et qu’il t’a vue en l’ennui.


De la crainte légitime
D’un trépas sans conscience
De soi-même. — Aussi ma rime
Fleure aujourd’hui d’innocence !

Et demain en fleurira.
Car notre amour est sacré,
Témoin des et (cætera)
D’un deuil qui viendra, malgré

Tout, et songeons bien, chérie,
À ces tristes fins dernières.
Hélas ! ma pauvre chérie,
Songeons à nos fins dernières.


Hôpital Broussais, 9 juillet 1893.