Ouvrir le menu principal



LA GASPILLEUSE.



Il y avait une fois une jeune fille qui était jolie, mais négligente et paresseuse. Quand on l’obligeait


Baudry-Grimm-Illp92.png


de filer, elle s’en acquittait avec tant d’ennui, que, plutôt que de démêler les petits pelotons de filasse qui se rencontraient dans le lin, elle en arrachait des poignées tout entières qu’elle jetait à terre auprès d’elle. Sa servante, qui était une fille laborieuse, ramassait tous ces brins de filasse, les nettoyait, les filait bien fin, et elle s’en fit faire une jolie robe.

Un jeune homme avait demandé la gaspilleuse en mariage, et la noce allait se faire. Le soir avant ce grand jour, l’active servante dansait gaiement avec sa robe neuve ; la future se mit à chanter :

La fillette se fait gloire
Des restes de mon fuseau.

Le fiancé lui demanda ce qu elle voulait dire ; elle lui raconta qu’avec le lin qu’elle avait jeté au rebut sa chambrière s’était fait une robe. Le jeune homme apprenant cela, et voyant la nonchalance de l’une et l’activité de l’autre, laissa là sa fiancée, s’adressa à la servante et la prit pour sa femme.