Ouvrir le menu principal

Chronique du 11 octobre 1873

4 octobre 1873

11 octobre 1873

18 octobre 1873

CHRONIQUE

Pêche de marsouins dans le golfe de Marseille. — Les côtes de la Méditerranée voisines de Marseille ont été visitées, le mois dernier, par une prodigieuse quantité de marsouins qui y ont fait leur apparition à la suite d’un violent mistral. Les pêcheurs marseillais ont pu, en manœuvrant habilement leurs barques, rabattre les animaux marins sur le rivage, où l’on en a fait un véritable massacre. De nombreux spectateurs se jetaient sur ces innocentes proies, qui faisaient retentir l’air de gémissements et de cris effroyables. Les marsouins sont les ennemis des pêcheurs, parce qu’ils détruisent les poissons qui fréquentent les côtes, qu’ils les dévorent avec avidité, en faisant ainsi une funeste concurrence à cet autre mangeur qu’on appelle l’homme.

Revue aérostatique. — Un événement dramatique a mis récemment en émoi la ville de San Francisco. Un aéronaute, M. Gruet-Buislay, en s’élevant de Woodwards-Garden, alla se buter contre un poteau ; son ballon se déchira, mais il n’en continua pas moins à s’élever. Il passa bientôt au-dessus du Long-Bridge, et se mit tout à coup à descendre avec une rapidité vertigineuse. L’aéronaute, à 40 pieds de hauteur, se jeta dans l’eau, et comme il est excellent nageur, il en fut quitte pour un plongeon ; il revint sur le rivage du fleuve, aux applaudissements de la foule, vivement émue par cet incident palpitant.

— Nos lecteurs ont sans doute appris la mort de M. Godard père, âgé de 71 ans : il était le doyen des aéronautes français, et il mérite certainement une page dans l’histoire de l’aérostation. M. Godard a conservé en France la tradition des ballons par ses nombreux voyages aériens, à une époque où les savants ne s’occupaient guère de l’art sublime créé par les Montgolfier. Il a élevé ses fils dans l’amour de l’aérostation, et MM. Eugène, Jules et Louis Godard, ont suivi l’exemple paternel en popularisant tous les jours, par leurs innombrables ascensions, le goût des voyages atmosphériques.

— Le ballon captif de Vienne joue de malheur. Après avoir été éventré par une bourrasque, il a été remplacé par un nouvel aérostat, qui n’a même pas pu être gonflé. Le gaz a littéralement filtré à travers son étoffe, et l’aéronaute, pendant le gonflement, s’est trouvé dans la situation critique des Danaïdes. Mais, contrairement aux cinquante filles de Danaüs, c’est lui-même qui a fabriqué tout seul son tonneau sans fond.

Les animaux utiles. — Plusieurs instituteurs du département de Seine-et-Marne viennent de faire afficher dans leurs écoles une liste des animaux, des oiseaux et des insectes utiles à l’agriculture. Parmi les bestioles recommandées, figurent : la couleuvre et l’orvet, qui détruisent les limaces, les chenilles et les sauterelles ; la taupe, qui se nourrit de vers blancs et de courtilières ; la fauvette et le grimpereau, qui tuent les guêpes et mangent les cloportes ; les mésanges, qui dévorent par milliers des moucherons, des cousins et des insectes nuisibles ; les chouettes, les étourneaux, les hirondelles, les martinets, etc., etc., qui font une guerre acharnée aux ennemis du laboureur. (Journal officiel.)

La traversée de l’Atlantique en ballon. — Cette expédition, préparée avec tant de bruit, annoncée au son des trompettes de la réclame, a échoué de la façon la plus piteuse. Le gonflement du ballon de MM. Wise et Donaldson s’est exécuté par un temps magnifique et calme. Mais à peine l’aérostat fut-il plein qu’il se déchira sous la seule action de la pression du gaz. — Son étoffe n’avait aucune consistance et le reste du matériel était digne de l’enveloppe ridiculement mince pour un aérostat de proportion gigantesque. — Avant l’accident, M. Wise avait déclaré que le matériel était insuffisant et qu’il se retirait, ne voulant pas risquer sa vie dans un appareil grossier et mal construit ; M. Donaldson continua le gonflement jusqu’au moment où la déchirure s’ouvrit dans les flancs de l’aérostat, que l’on vit subitement s’affaisser comme une loque de mauvais chiffons. N’avions-nous pas raison de nous tenir sur la réserve en parlant de ce ballon, qui, aussi gros qu’une montagne, n’a même pas accouché d’une souris ?

Les membres correspondants de l’Association britannique. — Nous donnerons prochainement des détails sur la session de l’Association britannique ; mais nous mettons dès à présent sous les yeux de nos lecteurs la liste des membres correspondants que le comité général de l’association scientifique anglaise vient de nommer, et parmi lesquels on remarquera le nom d’un de nos collaborateurs. Voici quelques uns des savants choisis par le comité : MM. Wurtz, Bergeron (de Lausanne), le professeur Delvague (de Liège), E. Croullebois, W. de Fonvieille, Paul Gervais, Survey (de Washington), von Richter (de Pétersbourg), etc.

La pêche aux harengs. — Elle donne cette année des résultats magnifiques sur nos rivages. À Boulogne-sur-Mer, quarante-quatre bateaux pécheurs ont débarqué au port plus de sept cents leasts de harengs, soit environ 7 millions de poissons. La pêche aux maquereaux n’est pas moins miraculeuse. Douze ou quinze embarcations remplissent constamment leurs filets, et chaque jour elles rapportent à terre une innombrable quantité de poissons.

Les récompenses à l’Exposition de Vienne. — Pour les 70 000 objets environ qui figurent à l’Exposition universelle, il n’a pas été distribué moins de 26 002 récompenses, car tel est le chiffre des diplômes d’honneur, des médailles de progrès et de mérite, des diplômes de mérite, des médailles de bon goût, d’art et de coopération qui ont été décernées. Ces 26 002 récompenses se décomposent comme suit : 421 diplômes d’honneur, 3 024 médailles de progrès, 10 465 diplômes de mérite, 8 800 médailles de mérite, 8 326 médailles de bon goût, 978 médailles d’art, 1 998 médailles de coopération. Voici le nombre total des récompenses reçues par chaque pays représenté à l’Exposition : Belgique 612, Brésil 202, Chine 128, Danemark 309, Allemagne 5 066, Égypte 75, Angleterre et Colonies 1 156, France 3 142, Grèce 183, Italie 1 908, Japon 217, Madagascar, etc. 10, Maroc, Tunis, Tripoli 20, Mexique 1, Monaco 9, Pays-Bas 284, États-Unis d’Amérique du Nord 411, Autriche (sans la Hongrie) 5 991, Perse 29, Portugal 441, Roumanie 238, Russie 1 018, îles Sandwich 8, Suède et Norwége 434, Suisse 722, Siam 1, Espagne 1 157, républiques de l’Amérique centrale et méridionale 44, Turquie 470, Turkestan 1, Hongrie 1 604. (Correspondance Havas.)