Ouvrir le menu principal


LE TAMBOUR-MAJOR


À UN JEUNE CRITIQUE



Eh quoi ! jeune et docte critique,
Vous recourez à mes avis !
Soit ! je prends le ton dogmatique,
Contre le faux goût je sévis.
Il se peut qu’au but je ramène
Quelque esprit las de ses écarts.
Maint aveugle a tiré de peine
Des gens perdus dans les brouillards.

Combien je hais la vaine pompe
De tous nos vers retentissants !
Faut-il qu’ainsi l’on te corrompe,
Ô langue si chère au bon sens !
Si tu subis la loi hautaine
De tous nos bruyants novateurs,
Bientôt Racine et la Fontaine
Auront besoin de traducteurs.

Notre muse dévergondée,
Refaisant le monde à l’envers,
Sous sa forme écrase l’idée,
De pluriels boursoufle ses vers.
Admirez ses monstres féroces,
Ses vésuves, ses océans,
Ses héros, qui sont des colosses,
Ses gloires, qui sont des néants.

L’art meurt où le goût dégénère ;
Qu’un peuple ait reconquis ses droits,
Il étend son dictionnaire
Pour suffire à de libres voix.
Ce trésor commun nous défraie,
Mais n’y puisons qu’avec grand soin ;
N’altérons pas une monnaie
Que le peuple marque à son coin.

Notre langue aime le mélange
Du sublime et du familier,
Et, rebelle à tout luxe étrange,
Craint le pédant et l’écolier.
Pour l’éloquence elle a des armes,
Pour l’amour de tendres échos,
Mais à qui veut tirer des larmes
Défend de torturer les mots.

Elle exige que la pensée
Règne partout sans faux atours.
Voyez cette foule pressée
D’enfants qu’attirent les tambours.
Là se carre un géant vulgaire,
Empanaché, tout cousu d’or.
Pour eux c’est le dieu de la guerre :
Vive le beau tambour-major !

Mais observez ce petit homme
Si simplement vêtu, là-bas.
Sur la neige il faisait un somme
Quand marchaient ses nombreux soldats.
Il prend sa lunette, il regarde :
— C’est bien ; mes ordres sont remplis,
Dit-il. Faites donner ma garde.
Quel est ce lieu ? — Sire, Austerlitz !

Cet homme-là, c’est la pensée,
Sans vains ornements, sans grands mots,
Par la gloire récompensée
Chez l’auteur ou chez le héros.
Qu’au bon sens la critique unie,
Des écrivains réglant l’essor,
Ne souffre plus que le génie
Se déguise en tambour-major.