Chansons et rondes enfantines/J’ai du bon tabac

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir J’ai du bon tabac (chanson enfantine).

Chansons et rondes enfantines, Texte établi par Jean-Baptiste WeckerlinGarnier (p. 28-29).


J’AI DU BON TABAC




\relative c' { 
<<
\new Staff  {
  \clef treble
  \key g\major
  \time 4/4
  \tempo \markup \fontsize #-2 { Allegretto non troppo } %4.=100
  \override Rest #'style = #'classical
  \autoBeamOff 
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 2 g'8^\mf a b g | a4 a8 b c4 c | b b g8 a b g | \break
a4 a8 b c4 d | g,2 \bar  "||" d'4^\p d8 c | b4 a8[( b]) c4 d | \break
a2 d4 d8 c | b4 a8[( b]) c4 d | a2 g8^\mf a b g | \break
a4 a8 b c4 c | b b g8 a b g | a4 a8 b c4 d | g,2 \bar  "|." \break
}
\addlyrics {
J’ai du bon ta- bac
dans ma ta- ba- tiè- re,
J’ai du bon ta- bac,
Tu n’en au- ras pas.
J’en ai du fin et __ du ra- pé.
Ce n’est pas pour ton __ vi- lain nez.
J’ai du bon ta- bac
dans ma ta- ba- tiè- re,
J’ai du bon ta- bac,
Tu n’en au- ras pas.  
}
\new Staff  {
  \clef treble
  \key g\major
  \time 4/4
  \override Rest #'style = #'classical
\partial 2 g8[\mf a b g] |  a4 a8 b c4 c | b b g8[ a b g] | \break
a4 <a fis>8 <b g> <c a>4 <d fis,> | g,2 \bar  "||" <d' b>4_\p <d b>8 <c a> | <b g>4 <a fis>8 <b g> <c a>4 <d b> | \break
<a fis>2 <d b>4 <d b>8 <c a> | <b g>4 <a fis>8 <b g> <c a>4 <d b>4 | <a fis>2 << { d4 g, } \\ { d2 } >> | \break
<< { g4( fis) d' a } \\ { d,2 d } >> | << { a'4( g) } \\ { d2 } >> <b' d,>4 <d f,> | << { d c8 b a4 a8 b } \\ { e,2 <g e>4 fis } >> | g2 \bar  "|." \break
}
\new Staff  {
  \clef bass
  \key g\major
  \time 4/4
  \override Rest #'style = #'classical
\partial 2 b,,8[ d g b] \clef treble | d4 fis8 g e4 fis | g g, \clef bass b,8[ d g b] | \break
d4 <c d>8 <d b> <d a>4 <d d,> | <d b g>2 \bar  "||" g,8[^\p d' d, d'] | g,[ d' d, d'] fis,[ d' d, d'] | \break
d,[ d' cis d] g,[ d' d, d'] | g,[ d' d, d'] fis,[ d' d, d'] | d,[ d' cis d^\mf] g,[ a b g] | \break
a4 a8 b c4 c | b2 g8[ a b g] | a4 a8 b c4 d | <b g>2 \bar  "|." \break
}
>>
}

La Clef du Cuveau dit bien que cet air est le même que Père Capucin ; mais qu’est-ce que Père Capucin ? Nous n’avons pu trouver une chanson de ce nom dans les cent volumes de chansons manuscrites, du XVIIe et du XVIIIe siècle, que nous avons eu la patience de feuilleter.

Le tabac était connu en France dès la fin du XVIe siècle, même déjà du temps de Catherine de Médicis. Quant à la chanson, elle n’est pas si ancienne que cela, du XVIIIe siècle tout au plus, et si le vers Ce n’est pas ton fichu nez est le texte original, ce ne sera plus qu’une chanson du XIXe siecle, quoique l’air soit du XVIIIe.