Chansons et rondes enfantines/Giroflé, girofla

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Giroflé, girofla.

Chansons et rondes enfantines, Texte établi par Jean-Baptiste WeckerlinGarnier (p. 10-12).


GIROFLÉ, GIROFLA

(CHANSON DE JEU)



melody = \relative c' {
  \clef treble
  \key f \major
  \time 2/4
  \tempo \markup \fontsize #-2 {Un poco Allegretto.} 4=90
  \autoBeamOff 
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 4 c'4 | c8 d c bes | a g a bes | a4 g8 f | g r8 c4 | \break
c8  d c bes | a g a bes | c4 b | c8 r8 c4 | c8 d c bes | a g a bes | \break
a4 g8 f | g r8 c4 | c8 d c bes | a g a bes | c4 e, | f  \bar "||" \break
} % fin partie chant
text = \lyricmode {
Que t’as de bel -- les fil -- les, Gi -- ro -- flé, Gi -- ro -- fla_! 
Que t’as de bel -- les fil -- les_: L’a -- mour m’y compt’ -- ra_! 
Ell’s sont bell’s et gen -- til -- les, Gi -- ro -- flé, Gi -- ro -- fla_! 
Ell’s sont bell’s et gen -- til -- les, L’a -- mour m’y compt’-- ra_!
} % paroles
upper = \relative c' {
  \clef treble
  \key f \major
  \time 2/4
\partial 4 <c' a>4 | <c a>8[ <d bes> <c a > <bes g>] | <a f >[ <g e> <a f> <bes g>] | <a f>4 <g e>8 <f d> | <g e>4 <c bes> | \break
<c a>8[ <d bes> <c a > <bes g>] | <a f >[ <g e> <a f> <bes g>] | << { c4 b } \\ {e,8 g f g } >> | <c e,>8 r8 <a' c,>4~ | <a c,>8[ <bes d,> <a c,> <g bes,>] | <f a,>[ <e g,> <f a,> <g bes,>] | \break
<f a,>4 <e g,>8 <d f,> | <e g,> r8 <a c,>4~ | <a c,>8[ <bes d,> <a c,> <g bes,>] | <f a,>[ <e g,> <f a,> <g bes,>] | <a c,>4 <g bes,> | <f a,>  \bar "||" \break
} % fin accompagnement ligne 1
lower = \relative c'' {
  \clef bass
  \key f \major
\partial 4 r4 | f,,8[ c' c, c'] | f,8[ c' c, c'] | f,8[ c' c, c'] | c,8[ c' e, c'] | \break
f,8[ c' c, c'] | f,8[ c' c, c'] | << { c4 d } \\ { g,2 } >> | << { c8 } \\ {c8 } >> r8 r4 | e,8[ c' c, c'] | f,8[ c' c, c'] | \break
f,8[ c' c, c'] | c, c' << { f, ees' } \\ { f,4 } >> | << { f8[ d' f, des'] } \\ { f,4 f( } >> | <f) c'>8[ bes a g] | << { c2~ } \\ { r4 c,4 } >> | << { c'4 } \\ { f,4 } >> \bar "||" \break
} % fin accompagnement ligne 2
\score {
  <<
    \new Voice = "mel"
    {  \autoBeamOff \melody }
    \new Lyrics \lyricsto mel \text
    \new PianoStaff <<
      \new Staff = "upper" \upper
      \new Staff = "lower" \lower
    >>
  >>
  \layout {
    \context { \Staff \RemoveEmptyStaves }
    indent = 0.5\cm
    \override Rest #'style = #'classical
    \override Score.BarNumber #'stencil = ##f
    % line-width = #120
    \set fontSize = #-1
  }
  \midi { }
}
\header { tagline = ##f}


Donnez-moi-z-en donc une,
Giroflé, girofla !
Donnez-moi-z-en donc une :
L’amour m’y compt’ra !
 
— Pas seul’ment la queue d’une :
Giroflé, girofla !
Pas seul’ment la queue d’une :
L’amour m’y compt’ra !

J’irai au bois seulette,
Giroflé, girofla !
J’irai au bois seulette :
L’amour m’y compt’ra !

Quoi faire au bois seulette,
Giroflé, girofla !
Quoi faire au bois seulette :
L’amour m’y compt’ra !

Cueillir la violette,
Giroflé, girofla !
Cueillir la violette :
L’amour m’y compt’ra !

Quoi fair’ d’la violette,
Giroflé, girofla !
Quoi fair’ d’la violette :
L’amour m’y compt’ra !

Pour mettre à ma coll’rette,
Giroflé, girofla !
Pour mettre à ma coll’rette,
L’amour m’y compt’ra !

— Si le roy t’y rencontre,
Giroflé, girofla !
Si le roy t’y rencontre,
L’amour m’y compt’ra !

J’ lui f’rai trois révérences,
Giroflé, girofla !
J’ lui f’rai trois révérences :
L’amour m’y compt’ra !

Si la rein’ t’y rencontre,
Giroflé, girofla !
Si la rein’ t’y rencontre :
L’amour m’y compt’ra !


J’ lui f’rai six révérences,
Giroflé, girofla !
J’ lui f’rai six révérences :
L’amour m’y compt’ra !

Si le diabl’ t’y rencontre,
Giroflé, girofla !
Si le diabl’ t’y rencontre :
L’amour m’y compt’ra !

Je lui ferai les cornes,
Giroflé, girofla !
Je lui ferai les cornes :
L’amour m’y compt’ra  !




Parfois cette chanson se dit en action, quand il se trouve une fillette assez décidée pour chanter le solo ; les autres jeunes filles se tiennent par la main, et s’avancent vers leur compagne isolée à chaque couplet qu’elles chantent, puis reculent quand c’est le tour de la fillette, celle-ci répète le même jeu. Au dernier couplet : Je lui ferai les cornes, la fillette montre les cornes. On devra accompagner ce dernier couplet avec les huit dernières mesures, les huit premières n’ayant pas de conclusion.

Il existe une autre version beaucoup moins connue :


Que t’as de jolies filles,
Olivé Beauvé,
Que t’as de jolies filles,
Sur le pont-chevalier.

Ell’s sont plus jolies que les tiennes,
Olivé Beauvé,
Ell’s sont plus jolies que les tiennes,
Sur le pont-chevalier.

Veux-tu m’en donner une
Olivé Beauvé,
Veux-tu m’en donner une
Sur le pont-chevalier.

J’ la donn’ si tu l’attrapes,
Olivé Beauvé,
J’ la donn’ si tu l’attrapes,
Sur le pont-chevalier.