Bible Ostervald 1867/Jonas


Chapitres   1.   2.   3.   4.   Livres


Jonas
________




Vocation de Jonas ; sa désobéissance et sa punition.


1 Or, la parole de l’Éternel fut adressée à Jonas fils d’Amittaï, et il lui dit :

2 Lève-toi, et t’en va en la grande ville de Ninive, et crie contre elle ; car leur malice est montée jusqu’à moi.

3 Mais Jonas se leva pour s’enfuir à Tarscis de devant la face de l’Éternel ; et il descendit à Japho, où il trouva un navire qui allait à Tarscis, et ayant payé son passage, il y entra, pour aller avec eux à Tarscis, de devant la face de l’Éternel.

4 Mais l’Éternel éleva un grand vent sur la mer, qui y excita une grande tempête, de sorte que le navire était en danger de se briser.

5 Et les mariniers eurent peur, et crièrent chacun à son dieu, et ils jetèrent dans la mer la charge qui était dans le navire, pour le décharger ; mais Jonas était descendu au fond du navire, où il était couché, et dormait profondément.

6 Alors le maître pilote s’approcha de lui, et lui dit : Qu’as-tu, dormeur ? Lève-toi, et crie à ton Dieu, peut-être qu’il pensera à nous et que nous ne périrons point.

7 Et ils se dirent l’un à l’autre : Venez, et jetons le sort, afin que nous connaissions qui est la cause de ce mal qui nous est arrivé. Ils jetèrent donc le sort, et le sort tomba sur Jonas.

8 Alors ils lui dirent : Déclare-nous maintenant pourquoi ce mal nous est arrivé. Quelle est ta profession ? Et d’où viens-tu ? Quel est ton pays, et de quel peuple es-tu ?

9 Et il leur dit : Je suis Hébreu, et j’adore l’Éternel, le Dieu des cieux, qui a fait la mer et la terre.

10 Alors ces hommes furent saisis d’une grande crainte, et ils lui dirent : Pourquoi as-tu fait cela ? car ces gens-là avaient appris qu’il s’enfuyait de devant la présence de l’Éternel, parce qu’il le leur avait déclaré.

11 Et ils lui dirent : Que te ferons-nous, afin que la mer se calme à notre égard ? Car la mer s’agitait de plus en plus.

12 Et il leur répondit : Prenez-moi, et jetez-moi dans la mer, et la mer s’apaisera à votre égard ; car je sais que c’est à cause de moi que cette grande tempête est venue sur vous.

13 Et ces hommes voguaient, pour relâcher à terre ; mais ils ne pouvaient, parce que la mer s’agitait de plus en plus contre eux.

14 Ils crièrent donc vers l’Éternel, et ils dirent : Éternel ! nous te prions que nous ne périssions point maintenant à cause de l’âme de cet homme, et ne mets point sur nous le sang innocent ; car tu es l’Éternel, tu as fait en ceci comme il t’a plu.

15 Alors ils prirent Jonas, et le jetèrent dans la mer ; et la tempête de la mer s’arrêta.

16 Et ces gens-là craignirent l’Éternel d’une grande crainte, et ils offrirent des sacrifices à l’Éternel, et vouèrent des vœux.



Jonas dans le ventre de la baleine ; sa prière et sa délivrance.


1 Mais l’Éternel avait préparé un grand poisson pour engloutir Jonas, et Jonas demeura dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits.

2 Et Jonas fit sa requête à l’Éternel son Dieu dans le ventre du poisson.

3 Et il dit : J’ai crié à l’Éternel à cause de ma détresse, et il m’a exaucé ; je me suis écrié du ventre du sépulcre, et tu as entendu ma voix.

4 Tu m’avais jeté au profond, au cœur de la mer, et le courant m’avait environné, tous tes flots et toutes tes vagues avaient passé sur moi ;

5 et j’avais dit : Je suis rejeté de devant tes yeux ; cependant je verrai encore le temple de ta sainteté.

6 Les eaux m’avaient environné jusqu’à l’âme ; l’abîme m’avait enveloppé de toutes parts ; les roseaux m’avaient entouré la tête.

7 J’étais descendu jusqu’aux racines des montagnes ; la terre avec ses barres était autour de moi pour jamais ; mais tu as fait remonter ma vie hors de la fosse, ô Eternel mon Dieu !

8 Quand mon âme se pâmait en moi, je me suis souvenu de l'Eternel, et ma requête est parvenue à toi jusqu’au palais de ta sainteté.

9 Ceux qui s’adonnent aux vanités fausses, abandonnent leur miséricorde.

10 Mais moi, je te sacrifierai avec une voix de louange, je rendrai ce que j’ai voué, car le salut est de l’Eternel.

11 Alors l’Eternel fit commandement au poisson, et il vomit Jonas sur le sec.



Jonas prêche dans Ninive. Repentance des Ninivites.


1 Après cela la parole de l’Eternel fut adressée à Jonas pour la seconde fois, et il lui dit :

2 Lève-toi, et t’en va à Ninive la grande ville, et publies-y ce que je te commande.

3 Jonas se leva donc, et il s’en alla à Ninive, suivant l’ordre de l’Eternel. Or, Ninive était une très grande ville, de trois jours de chemin.

4 Alors Jonas commença d’entrer dans la ville le chemin d’une journée, et il cria en disant : Encore quarante jours, et Ninive sera renversée.

5 Et les hommes de Ninive crurent à Dieu, et ils publièrent un jeûne, et se vêtirent de sacs depuis le plus grand d’entre eux jusqu’au plus petit.

6 Car cela était parvenu jusqu’au roi de Ninive, qui se leva de son trône, ôta de dessus lui son vêtement magnifique, et se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre.

7 Et il fit crier, et l’on publia dans Ninive par un édit du roi et de ses princes : Qu’aucun homme, ni bête, ni bœuf, ni brebis, ne goûtent d’aucune chose, qu’ils ne se repaissent point et ne boivent point d’eau ;

8 et que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, et qu’ils crient à Dieu de toute leur force ; et que chacun se convertisse de sa mauvaise voie, et de l’iniquité qui est en ses mains.

9 Qui sait si Dieu ne se repentira point, et s’il ne reviendra point de l’ardeur de sa colère, en sorte que nous ne périssions point ?

10 Et Dieu regarda à ce qu’ils avaient fait, et comment ils s’étaient détournés de leur mauvaise voie, et Dieu se repentit du mal qu’il avait dit qu’il leur ferait, et ne le fit point.



Dépit de Jonas. Reproches que Dieu lui adresse.


1 Mais cela déplut extrêmement à Jonas, et il en fut fort affligé.

2 Et il fit sa requête à l’Eternel, et dit : Eternel ! je te prie, n’est-ce pas ici ce que je disais, quand j’étais encore en mon pays ? C’est pourquoi aussi je voulais m’enfuir à Tarscis ; car je connaissais que tu es un Dieu miséricordieux, pitoyable, lent à la colère, abondant en grâce, et qui te repens du mal dont tu as menacé.

3 Maintenant donc, Eternel ! retire, je te prie, mon âme ; car la mort m’est meilleure que la vie.

4 Et l’Eternel lui dit : Fais-tu bien de t’affliger ainsi ?

5 Et Jonas était sorti de la ville, et s’était assis du côté du levant de la ville, et il s’était fait là une cabane, sous laquelle il se tint à l’ombre, jusqu’à ce qu’il vît ce qui arriverait à la ville.

6 Et l’Eternel Dieu prépara un kikajon, et le fit monter au-dessus de Jonas, afin qu’il lui fît ombre sur la tête, et qu’il le délivrât de son mal ; et Jonas se réjouit d’une grande joie, à cause de ce kikajon.

7 Mais Dieu prépara pour le lendemain, quand l’aube du jour monterait, un ver qui frappa le kikajon, et il sécha.

8 Et quand le soleil fut levé, Dieu prépara un vent oriental et brûlant, et le soleil donna sur la tête de Jonas, de sorte qu’il tomba en défaillance, et qu’il pria pour son âme, demandant qu’il pût mourir, et qu’il dit : La mort m’est meilleure que la vie.

9 Et Dieu dit à Jonas : Fais-tu bien de t’affliger ainsi pour ce kikajon ? Et il répondit : J’ai raison de m’affliger ainsi, même jusqu’à la mort.

10 Et l’Éternel dit : Tu voudrais qu’on eut épargné le kikajon, pour lequel tu n’as point travaillé, et que tu n’as point fait croître ; car il est venu en une nuit, et en une nuit il est péri.

11 Et moi, n’épargnerais-je pas Ninive, cette grande ville, dans laquelle il y a plus de cent vingt mille créatures humaines, qui ne savent pas discerner leur main droite de leur main gauche, et outre cela plusieurs bêtes ?


◄   sommaire   ►