Ouvrir le menu principal

Aux étudiants pour leur Cavalcade de la Mi-Carême

AnonymeFrançois Coppée

Aux étudiants pour leur Cavalcade de la Mi-Carême

A M. Lecat.

 
En fait de postiche fantasque,
Et de déguisement joyeux,
L’âge me poudre les cheveux,
Et les rides m’ont mis un masque.

Mais, bien que vieux et maladif
J’aime les jeunes gens, et j’aime
Qu’ils célèbrent la Mi-Carême,
Comme la bon peuple naïf.

Oui, malgré mes bronches tousseuses,
J’approuve, sans craindre l’Index,
Que, plantant là Code ou Codex,
On danse avec les blanchisseuses.

Amis riez, chantez en chœur.
Vous avez fait le nécessaire,
En n’oubliant pas la misère,
Et tout va, quand on a bon cœur.

Amusez-vous bien, camarades,
Du cœur et des yeux je vous suis,
Et j’irai, badaud que je suis,
Voir défiler vos mascarades.

8 Mars 1893.