Œuvres complètes de Démosthène et Eschine (Traduction de Joseph Planche)/Volume X/Sommaire de la harangue contre Polyclès

ŒUVRES


DE DÉMOSTHÈNE.


__________________________________________



SOMMAIRE


DE LA HARANGUE


CONTRE POLYCLÈS.


Apollodore était triérarque ou commandant de navire ; c’était une charge onéreuse qu’il devait remplir un certain tems, après lequel il devait avoir un successeur. Polyclés avait été nommé son successeur ; il ne se rendit pas au tems marqué pour prendre le vaisseau, et lorsqu’il fut arrivé, il différa encore, sous prétexte qu’il attendait son collègue.

Apollodorc répète contre Polyclès les dépenses qu’il a faites tout le temps qu’il a commandé le vaisseau à sa place.

Il montre, dans l'exorde, que sa cause intéresse tous les citoyens, qu*elle intéresse l’état. Tout son discours n’est autre chose qu’une longue narration où il expose à quel sujet on a fait partir les commandans de vaisseau, avec quel zèle il s’est acquitté de sa charge, les grandes dépenses qu’elle lui a occasionnées, son ardeur à servir le général dans toutes les circonstances où il l’a employé, les périls qu’il a courus dans les tempêtes et de la part des ennemis ; les sommations qu’il a faites inutilement à Polyclès, soit par d’autres, soit par lui-même, pour qu’il le remplaçât, et qu’il lui payât ce qu’il avait dépensé pour lui ; les procédés injustes du général à son égard, parce qu’il avait refusé de lui obéir dans une chose contraire aux lois ; les conjonctures malheureuses où il se trouvait lui personnellement, et qui ne l’ont pas empêché de garder le commandement de son vaisseau au-delà du tems marqué, et de rendre à l’état tous les services qui étaient en son pouvoir. 11 finit par prier les juges de récompenser son zèle en obligeant Polyclès de le défrayer pour tout le tems qu’il a différé de prendre le vaisseau.


_______________________