Ouvrir le menu principal

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir La Messe du Saint-Esprit.


LA MESSE DU SAINT-ESPRIT


POUR


L’OUVERTURE DES CHAMBRES


1824


Air de la Codaqui (Air noté )


            Hier monseigneur, le front ceint
            De sa mitre épiscopale,
            En ces mots à l’Esprit-Saint
            Parlait dans la cathédrale :
        « Tant de bons nobles devenus
« Députés du peuple, au peuple inconnus,
        « Dans notre Chambre septennale,
« N’ont que tes clartés pour guider leurs pas.
« Saint-Esprit, descends, descends jusqu’en bas.
« — Non, dit l’Esprit-Saint, je ne descends pas. »

            « Qu’est ceci ? » dit d’un ton dur,
            Une excellence bretonne.
            « Pour ses papiers, à coup sûr,
            « Le tourniquet le chiffonne [1].

        « Parlons-lui, quoique en vérité
« L’Esprit soit de trop dans la Trinité :
        « Viens voir à quoi la Charte est bonne.
« De ce lourd carrosse on fait un en-cas.
« Saint-Esprit, descends, descends jusqu’en bas.
« — Non, dit l’Esprit-Saint, je ne descends pas. »

            Un financier vient : « Sandis !
            « Dit-il, nous prends-tu pour d’autres ?
            « Pour gagner le paradis,
            « J’ai doré mes patenôtres.
        « Tremble de perdre ton emploi :
« J’ai séduit des gens plus huppés que toi,
        « J’ouvre un emprunt : viens, sois des nôtres ;
« De notre embonpoint nos amis sont gras.
« Saint-Esprit, descends, descends jusqu’en bas.
« — Non, dit l’Esprit-Saint, je ne descends pas. »

            Un magistrat crie aussi :
            « Oses-tu te faire attendre ?
            « Ma Thémis a, Dieu merci,
            « De bons jurés à revendre.
        « Chaque juge est un homme à moi,
« Qui jette en passant sa carte chez toi.
        « Crains de voir jusqu’où peut s’étendre
« La main de Justice au bout de mon bras.
« Saint-Esprit, descends, descends jusqu’en bas.
« — Non, dit l’Esprit-Saint, je ne descends pas. »

            « S’il persiste, il faudra bien,
            « Dit Frayssinous, qu’on s’en passe.
            « D’ailleurs, la cour, pour soutien,

            « Préfère en tout saint Ignace.
        « Mont-Rouge a miné tout Paris ;
« La Sorbonne aussi sort de ses débris.
        « La jeunesse est dans notre nasse ;
« Et les hausse-cols font place aux rabats.
« Saint-Esprit, descends, descends jusqu’en bas.
« — Non, dit l’Esprit-Saint, je ne descends pas. »

            « Mais voudrais-tu t’expliquer ?
            « — Oui, bateleurs en goguettes,
            « Je vous ai vus fabriquer
            « Vos quatre cents marionnettes.
        « Quoi ! vous osez tout pervertir,
« Corrompre, effrayer, filouter, mentir !
        « Et dans vos discours à roulettes…
« — Paix ! dit l’archevêque, ou crains nos prélats.
« Saint-Esprit, descends, descends jusqu’en bas.
« — Non, dit l’Esprit-Saint, je ne descends pas. »



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LA MESSE DU SAINT-ESPRIT.

Air de la Codaqui.
No 165



\relative c'' {
  \time 2/2
  \key g \major
  \tempo "Allegro."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 2 g4 d' | d b c e | d2 g,4 g
a d c b | a g g d' | d b c e | d2 g,4 g
a d c b | a g g g | fis e8 fis g4 g | d2 g4 g
g8 fis e fis g4 g8 g | d2 d'4 d | d c8 b c4 d
e d d8 d d d | d4 c8 b a4 d | g,2 g8 g g b
d,2 g8 g g b | d,2 d'8 d d d | d4 c8 b a4 d | g,2 \bar "||"
}

\addlyrics {
Hier mon -- sei -- gneur le front ceint
De sa mitre é -- pis -- co -- pa -- le
En ces mots à l’Es -- prit- Saint
Par -- lait dans la ca -- thé -- dra -- le
Tant de bons no -- bles de -- ve -- nus
Dé -- pu -- tés du peuple au peuple in -- con -- nus
Dans no -- tre Cham -- bre sep -- ten -- na -- le
N’ont que tes clar -- tés pour gui -- der leurs pas
Saint- Es -- prit des -- cends des -- cends jus -- qu’en bas
"« Non" dit l’Es -- prit- Saint je ne des -- cends "pas. »"

}

Haut

  1. On se rappelle l’action du tourniquet Saint-Jean sur les élections de Paris.