Ouvrir le menu principal

Œuvres complètes de Béranger/La Marquise de Pretintaille

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir La Marquise de Pretintaille.


LA MARQUISE
DE PRETINTAILLE


Air : J’veux être un chien, etc. (Air noté )


    Marquise à trente quartiers pleins,
    J’ai pris mes droits sur les vilains :
    En amour j’aime la canaille.
    D’un ton fier je leur dis : Venez.
    Mais sous mes rideaux blasonnés,
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    Sacrifîrais-je à mes attraits
    Des gentilshommes damerets
    Qui n’ont ni carrure ni taille ?
    Non, mais j’accable cent gredins
    De mes feux et de mes dédains.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    Je veux citer les plus marquants,
    Bien qu’après coup tous ces croquants
    Osent me traiter d’antiquaille :
    Je ne suis aux yeux des malins

    Qu’une savonnette à vilains.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    Mon laquais était tout porté :
    Mais il parle d’égalité ;
    De mes parchemins il se raille.
    Paix ! lui dis-je, et traite un peu mieux
    Ce que je tiens de mes aïeux.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    Arrive après mon confesseur :
    Du parti sacré défenseur,
    Il serre de près son ouaille.
    Avec moi son front virginal
    Vise au chapeau de cardinal.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    Je veux corrompre un député :
    Pour l’amour et la liberté
    Il était plus chaud qu’une caille.
    L’aveu que ma bouche octroya
    Mit les droits de l’homme à quia.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.


    Mon fermier, butor bien nerveux,
    Dont la Charte a comblé les vœux,
    Dénigrait la glèbe et la taille :
    Mais je lui fis voir à loisir
    Tout ce qu’on gagne au bon plaisir.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    J’oubliais certain grand coquin,
    Pauvre officier républicain,
    Brave au lit comme à la mitraille :
    J’ai vengé sur ce possédé
    Charette, Cobourg et Condé.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.

    Mes privilèges s’éteindraient
    Si nos étrangers ne rentraient ;
    À ma note aussi je travaille [1].
    En attendant forçons le roi
    De solder les Suisses pour moi.
                    Vils roturiers,
            Respectez les quartiers
De la marquise de Pretintaille.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LA MARQUISE DE PRETINTAILLE.

Air : À coups d’pied, à coups d’poing
No 152



\relative c'' {
  \time 2/2
  \key f \major
  \tempo "Allegretto."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 2 f4 e8 d | c4 d a bes | c2 bes4 a8 g
f4 g e f | g2 f8 g a bes | c4 f8 e d2
c2 g4 g8 a | bes4 a bes c | d2 d4 d8 d
g4 f8[ (e)] f4 g | c, d8[ (e)] f4 f | c d8 e f4 e8 d
c2 bes8 a bes c | d c bes a \appoggiatura a4 g2 | f \bar "||"
}

\addlyrics {
Mar -- quise à tren -- te quar -- tiers pleins
J’ai pris mes droits sur les vi -- lains
En a -- mour j’ai -- me la ca -- nail -- le
D’un ton fier je leur dis ve -- nez
Mais sous mes ri -- deaux bla -- son -- nés
Vils ro -- tu -- riers
Res -- pec -- tez les quar -- tiers
De la mar -- qui -- se de Pre -- tin -- tail -- le.
}

Haut

  1. Allusion à la fameuse note secrète, ouvrage d’un comité ultra-congréganiste, qui sollicitait auprès des cours étrangères la rentrée en France des soldats de la Sainte-Alliance.