Ouvrir le menu principal

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir L’Amitié (Béranger).


L’AMITIÉ


couplets


CONTÉS À MES AMIS LE 8 DÉCEMBRE 1822,
JOUR ANNIVERSAIRE
DE MA CONDAMNATION PAR LA COUR D’ASSISES


Air : Quand des ans la fleur printanière (Air noté )


Sur des roses l’Amour sommeille ;
Mais, quand s’obscurcit l’horizon,
Célébrons l’Amitié qui veille
À la porte d’une prison.

Tyran aussi, l’Amour nous coûte
Des pleurs qu’elle sait arrêter.
Au poids de nos fers il ajoute,
Elle nous aide à les porter.

Sur des roses l’Amour sommeille ;
Mais, quand s’obscurcit l’horizon,
Célébrons l’Amitié qui veille
À la porte d’une prison.


Dans l’une de nos cent bastilles
Lorsque ma muse emménagea,
À peine on refermait les grilles
Que l’Amitié frappait déjà.

Sur des roses l’Amour sommeille ;
Mais, quand s’obscurcit l’horizon,
Célébrons l’Amitié qui veille
À la porte d’une prison.

Heureux qui, libre de ses chaînes,
Bravant la haine et la pitié,
Joint au souvenir de ses peines
Celui des soins de l’Amitié !

Sur des roses l’Amour sommeille,
Mais, quand s’obscurcit l’horizon,
Célébrons l’Amitié qui veille
À la porte d’une prison.

Que fait la gloire à qui succombe ?
Amis, renonçons à briller ;
Donnons les marbres d’une tombe
Pour les plumes d’un oreiller.

Sur des roses l’Amour sommeille ;
Mais, quand s’obscurcit l’horizon,
Célébrons l’Amitié qui veille
À la porte d’une prison.

Sans bruit, ensemble, ô vous que j’aime !
Trompons les hivers meurtriers.

On peut braver le Temps lui-même
Quand on a bravé les geôliers.

Sur des roses l’Amour sommeille ;
Mais, quand s’obscurcit l’horizon,
Célébrons l’Amitié qui veille
À la porte d’une prison.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


L’AMITIÉ.

Air : Quand des ans la fleur printanière.
No 184.



\relative c'' {
  \time 6/8
  \key g \major
  \tempo "Allegretto."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" }
\partial 4. g'4 d8 | b4 g8 a g a | b4 b8 a g a
c4 c8 b4 b8 | a4. g'4 d8 | b4 g8 a g a | b4 b8 a g a
c4 c8 b4 a8 | g4.^\markup { \italic fin. } \bar "||"
  g'4 fis8 e4 e8 dis cis dis
e4 e8 g4 fis8 | e4 e8 dis cis dis | e4. g4 fis8
e4 e8 dis cis dis | e4 e8 g4 fis8 | e4 e8 dis cis dis | e4.
\bar "||" \mark \markup { \musicglyph #"scripts.segno" }
}

\addlyrics {
Sur des ro -- ses l’a -- mour som -- meil -- le
Mais quand s’ob -- scur -- cit l’ho -- ri -- zon
Cé -- lé -- brons l’a -- mi -- tié qui veil -- le
À la por -- te d’u -- ne pri -- son.
Ty -- ran aus -- si l’a -- mour nous coû -- te
Des pleurs qu’el -- le sait ar -- rê -- ter
Au poids de nos fers il a -- jou -- te
El -- le nous aide à les por -- ter.
}

Haut